cartonnerieLa Cartonnerie

Garbage + The Pearl Harts

Le 24 Mai 2016 – Reims (51)

Notre avis :


C’est encore un joli coup réalisé par La Cartonnerie qui nous faisait le plaisir de recevoir Garbage. Plutôt rare ces dernières années, le groupe est revenu depuis peu avec un single, annonçant un nouvel album pour le 10 juin 2016. Quelques nouveaux morceaux nous ont donc été présentés, et la première partie était brillamment assurée par The Pearl Harts.

THE PEARL HARTS

Duo féminin originaire du Royaume Uni, The Pearl Harts débarque sur scène aux alentours de 20h30 et débute le show avec « Chief ». C’est à grand renfort de stroboscopes que le set est lancé. Composé de Kirsty au chant et à la guitare, et de Sara à la batterie (et au chant), le groupe nous propose ensuite « The Rush ». A grands coups de batterie et de riffs de guitare plutôt lourds, c’est « Go Hard » qui est envoyé. Le public apprécie et le fait savoir avec de forts applaudissements. Le show se poursuit avec « Livings Done ». « Hurt » est ensuite annoncé, et « Hit The Bottle » nous amène tout doucement à la fin du tour de chant. « Black Blood » vient clôturer ce set efficace et explosif.

The Pearl Harts 1 2016

The Pearl Harts reconnaît ses influences parmi des groupes comme Led Zeppelin, Queens Of The Stone Age, Fleetwood Mac. Le duo a déjà sorti un premier single : « Squelette Made Of Diamonds », inspiré par un ami qui a survécu à un terrible accident. La chanson a pour thème l’invincibilité et la force dans l’adversité. « Ain’t That The Way » apparaît également sur ce single. En attendant la sortie d’un premier album, nous pourrons nous régaler avec la tournée et les quelques dates qui accompagnent Garbage.

The Pearl Harts 2 2016

The Pearl Harts :

Kirsty au chant et à la guitare.
Sara à la batterie et au chant.

The Pearl Harts : Facebook / Twitter / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

GARBAGE

Le temps de changer le plateau, et Garbage prend possession de la scène. La batterie, restée longtemps couverte d’un drap noir, est dévoilée au dernier moment. Les lumières s’éteignent. Dans un décor représentant des léopards, les musiciens débarquent et Shirley fait son apparition dans la foulée. Dans la pénombre, le show est lancé tout en douceur avec « Sometimes ». Les jeux de lumières, les guitares et la batterie sont véritablement lancés avec « Empty », le nouveau single. Le public claque des mains au lancement de « Stupid Girl », et une ovation suit. Shirley s’essaie à quelques mots en français et communique régulièrement avec la salle. Bonsoir Reims ! Bienvenue tout le monde ! Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle occupe bien la scène, navigant de part et d’autre du plateau. « Special » et « Blood For Poppies » sont ensuite proposés. Le public apprécie et le fait savoir par ses applaudissements nourris. Thank you so much ! Garbage remercie La France et exprime sa reconnaissance pour l’accueil qui a été fait dès les débuts du groupe. « Bleed Like Me » est annoncé, et c’est tout simplement sublime ! Une qualité de son remarquable ! Shirley se dote d’une guitare pour « My Lovers Box », et « Doomed » est ensuite lancé au synthé.

Garbage 1 2016

« Control » est proposé dans la foulée, puis « #1Crush ». Merci beaucoup ! « Paranoid » vient poursuivre le show, et la salle chante. Les bras sont levés. Le public est ravi et applaudit vivement avant d’avoir « Battle In Me ». Dans une ambiance lumineuse bleutée, nous avons droit à « Only Happy When It Rains » lancé tout en douceur, avant les premiers coups de batterie et l’enchaînement des guitares. Le percutant « Why Do You Love Me » suit, avec Shirley qui se roule au sol. « Trick Is To Keep Breathing » est annoncé, and the last song from the new record : « Blackout ». Les claquements de mains accompagnent « Push It », et le public est aux anges avec « Vow ». Superbe ! « Automatic Systematic Habit » est enchaîné sur le même rythme. Merci beaucoup ! Bonsoir ! Au revoir ! C’est déjà l’heure du rappel, avec des acclamations et un public chaud bouillant ! Le retour se fait avec « A Stroke Of Luck », extrait du premier album, et « Sex Is Not The Enemy » nous amène tout doucement à la fin du show. Merci beaucoup ! Le dernier titre de la soirée est « Cherry Lips ». Merci Reims ! A bientôt ! Nous avons eu droit à un show extraordinaire et débordant d’énergie !!! Un grand moment comme on en espère beaucoup d’autres ! Un concert à la hauteur de l’événement. En tout cas, bravo et merci à La Cartonnerie pour cette belle soirée !

Garbage 2 2016

Garbage :

Shirley Manson
Butch Vig
Duke Erikson
Steve Marker

Garbage : Facebook / TwitterSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.