cartonnerieLa Cartonnerie

Machine Head

Le 18 Mars 2016 – Reims (51)

Notre avis :


Nous voici à La Cartonnerie pour « An Evening With Machine Head », le concert qui était initialement prévu le 19 février dernier, et qui avait dû être reporté suite aux soucis de santé de Robb Flynn. C’était bien évidemment complet ce soir !

MACHINE HEAD

A notre arrivée, la musique d’ambiance est déjà à un volume très élevé. Ça promet pour la suite ! Nous pouvons remarquer la batterie qui surplombe la scène et les sigles MH un peu partout sur le plateau. Le show commence à 21h00, et il n’y a pas de première partie. On attaque directement dans le vif su sujet. Les lumières s’éteignent, et c’est de la folie dans la salle. Les projecteurs bleus s’allument. Le public scande le nom du groupe. Les protagonistes débarquent sur « Diary Of A Madman » de Ozzy Osbourne, et la salle a déjà le poing levé. Le set commence avec « Imperium ». Ça saute dans la fosse. Les stroboscopes donnent une impression de cataclysme avec cette déflagration sonore. Puts your hands in the sky ! Are you ready ?!! Machine Head enchaîne avec « Beautiful Mourning ». C’est tambour battant qu’est mené ce set, avec peu de temps mort.

Machine Head 4 2016

Puis c’est « Now We Die ». Machine Head est d’une efficacité redoutable sur scène. Le groupe va nous proposer « Bite The Bullet ». Des solos de guitares vont agrémenter le show. Nous avons droit à quelques merci beaucoup, puis la guitare lance « A Nation On Fire » qui débute en douceur. Le public claque des mains, et le show se poursuit sur une cadence infernale avec « From This Day ». Ça saute partout, et Robb Flynn demande the fists in the air pour « Ten Ton Hammer ». Le public est invité à tourner, et le rythme ne baisse pas pour « This Is The End ». Dans un halo de lumière verte, Phil Demmel lance « Locust » à la guitare. Le public reconnaît d’emblée, et la salle claque des mains. « The Blood, The Sweat, The Tears » fait encore tourner les têtes et les chevelures. Un petit solo de guitare nous est alors proposé avant que Robb Flynn ne revienne avec 2 guitares autour du cou.

Machine Head 5 2016

How are you doing France ? Robb communique un moment avec le public, avant de lancer « Darkness Within » qu’il lance en acoustique pour finir à la guitare électrique. Il fait chanter le public, et nous avons droit à un petit solo de batterie avant de continuer de façon plus musclée avec « Bulldozer ». Un méga pogo est lancé, et Machine Head enchaîne avec « Killers & Kings ». Le public est survolté, et le show se poursuit avec « Davidian ».  Après un petit break, « Sail Into The Black » est lancé à la guitare acoustique. Un petit moment de douceur avant de repartir vers des contrées plus rudes avec « Now I Lay Thee Down ». Le public n’est pas très virulent pour les rappels. Le chanteur le fait remarquer. You are really quiet… MH recommence avec « Aesthetics Of Hate » où ça slamme, et des chaussures volent au dessus de la foule.

Machine Head 1 2016

« Game Over » est ensuite enchaîné, puis « Old » nous amène petit à petit à la fin du show. It’s the first time which we come to play in Reims. Are there people for whom it’s the first concert of Machine Head ? « Halo » vient clôturer ce set époustouflant à grand renfort de fumigènes. Des canons à confettis arrosent la salle. Un show d’une grande intensité, avec quasiment 2h30 de spectacle ! Thank you so much France ! Machine Head prendra une petite photo souvenir avec le public les bras en l’air. Ils salueront la foule, distribueront des médiators, des baguettes… Une très belle soirée qui restera gravée dans les mémoires !

Machine Head 6 2016

Machine Head :

Robb Flynn au chant et à la guitare.
Dave McClain à la batterie.
Phil Demmel à la guitare.
Jared MacEachern à la basse.

Machine Head : Facebook / TwitterSite Officiel