coef-180-02-500Fanzines pour les Teens
à Saint-Malo avec le

COEF 180

Lieu : Collège Duguay Trouin,

Saint-Malo (35)


Par Mike S. 

Avant tout, connaissez vous le COEF 180 ?
Petite explication sémantique : Aurélie (cofondatrice du projet COEF 180 nous explique le choix de ce patronyme : « Coefficient de marée qui n’existe pas et qui dépasse de 50% le maximum théorique (120), ceci voulant suggérer un tsunami artistique déferlant sur la ville de Saint Malo…. ».coef-180-03-500

Autant vous dire que les ambitions de l’association COEF 180 n’ont pas de limites, si ce n’est celles de l’Art et des Artistes. Et le groupe d’agitateurs propose d’ores et déjà de nombreuses activités visibles sur le site internet qui se déclinent sous la forme de cours, de stages, d’ateliers, mais aussi d’événements tels que des expositions autour des artistes en résidence au sein de ce collectif. Pour exemple, elle a proposé un « raz de marée artistique » durant la dernière Route du Rhum avec une trentaine d’animations différentes, nous a précisé Seitoung, un autre membre du Coef 180.

Le collège, c’est « Fantastiques » !
Mais, parmi toutes ces activités, il en est une qui nous touche tout particulièrement. Le COEF 180 propose des ateliers « Fanzines » auprès de jeunes du Collège Duguay Trouin, à Saint-Malo (35). Pour les plus novices d’entre nous, un « Fanzine » est un magazine amateur, le plus souvent gratuit. Son nom provient de la contraction de l’expression anglaise « fanatic magazine« .

Maintenant que vous êtes au point sur le sujet, imaginez ce que le projet d’atelier peut apporter aux jeunes collégiens ! Ces ateliers se déroulent sur le temps du midi. Les collégiens peuvent choisir parmi de nombreuses activités sportives, techniques et culturelles, leur permettant de s’ouvrir de nouveaux horizons, tout en s’amusant. L’Atelier Fanzines est donc l’un d’entre eux.

coef-180-01-500

De nouvelles techniques à mettre en pratique
« C’est l’occasion pour les élèves de découvrir et pratiquer la gravure, la technique du pochoir, la sérigraphie, de travailler en collaboration éditoriale chacun s’exprimant suivant ses envies (texte, photo, dessin, etc.) »
renchérit Seitoung, lors de notre rencontre. Certains sont plus attirés par les parties illustrations du fanzine, pendant que d’autres prennent un malin plaisir à raconter les histoires qui bouillonnent dans leurs petites têtes d’écrivains en herbe.

Les Ateliers fanzines ont été pilotés par Anne BY et Seitoung. Mais pour animer ces ateliers nécessitant de multiples compétences, les intervenants sont plus nombreux, il y a donc Anne et Seitoung, mais aussi Patrice, Philippe, Céline, Leslie et Guillaume. Toute une équipe ultra motivée pour que ces midis au collège soit autant de temps de respirations pour les enfants. Et pourquoi pas, encourager quelques vocations !

J’ai discuté avec l’un des « Teens » de la Team : Pourquoi t’es tu inscrit à ce club ? 
Ethan :  J’avais envie de raconter une histoire mais je savais pas comment les gens pourraient me lire un jour. Alors j’y suis allé. Là, j’ai rencontré des copains, des copines. J’ai commencé à aider à illustrer leurs propres créations, des histoires ou des poésies. J’y vais deux fois par semaine ! Je mange vite pour aller au club, et parfois, j’arrive en avance, et  j’aide les animateurs à préparer, à installer le matériel. Et dans le numero 2, il y aura mon histoire. Je suis impatient, il sort jeudi !

Plus d’infos : COEF 180.

coef 180 04 1