Rencontre avec Olivier Mellano et son MellaNoisEscape

Interview sur la toile à quelques jours de sa venue à Saint-Malo !

Date : 9 novembre 2018
Lieu : France, Bretagne, Rennes (35)


Par Mike S. 

De tous tes projets musicaux, mellanoisescape est sans doute le plus rock. Est-ce aussi celui qui te ressemble le plus ?
MellaNoisEscape est un terrain de jeu sur lequel je pilote essentiellement seul, c’est donc un plus grand espace de liberté que lorsque je compose pour d’autres musiciens ou au service du théâtre ou du cinéma par exemple. C’est un espace de liberté absolue où je ne me pose aucune question ni aucune contrainte. Certains de mes projets de musique improvisée comme avec NO&RD, Marc Sens, Coddiwomple ou les pièces pour 17 guitares électriques ont aussi une énergie très rock même s’ils ont un côté plus free, plus expérimental et moins pop que MellaNoisEscape

Le précédent projet, aux antipodes, no land, t’associait à Brendan Perry. Comment un tel projet est il né ? Et comment s’est faite la rencontre avec le chanteur de dead can dance ?
Je ne sais pas si c’était aux antipodes, j’ai l’impression que chaque projet est relié à l’autre d’une certaine manière. Il y avait lontemps que je voulais composer une pièce pour un bagad, car le son et la puissance de cet ensemble me fascinait. Au début ce devait être une pièce instrumentale mais tout en avancant dans la composition, il devenait évident pour moi qu’un sens et donc un texte devait venir éclairer tout ça et lui donner une direction. Il se trouve qu’à ce moment là j’ai rencontré Brendan Perry lors d’une soirée chez Robin Guthrie, nous avons sympathisé et étant un grand fan de Dead Can Dance et de la voix de Brendan, je ne pouvais pas ne pas lui proposer d’être l’interprète de cette pièce, ce qu’il a accepté pour mon plus grand bonheur. Ensuite nous sommes entrés dans une phase de travail intensif d’un côté avec le formidable Bagad Cesson et de l’autre avec la voix incroyable de Brendan. Quand les deux se sont retrouvé la magie a opéré. Ce projet avec 40 musiciens a été épique mais nous sommes parvenus à faire une dizaine de belles dates et à dompter tout cela pour en faire un album.

mellano-2018-02

Heartbeat of the death est le second album de mellanoisescape. Cela signifie qu’il y a plus à dire avec ce projet qu’avec les autres ? Va-t-il y avoir une suite ? Ou est ce trop tot pour le dire ?
Je considère MellaNoisEscape comme mon projet central et j’y reviens dès que possible. Tout ce qui se passe entre les albums vient nourrir ce que je vois comme un îlot de liberté. Donc oui ça va continuer aussi longtemps que possible. 

A quoi ressemble un concert du Mellanoisescape ? Et son public ?
Nous sommes maintenant 3 sur scène. J’ai la chance d’être accompagné par deux incroyables musiciennes, Valentina Magaletti à la batterie et Suzy Le Void à la basse. Nicolas Dick avec qui nous avons mixé l’album est au son et c’est vraiment un membre du groupe à part entière.
Difficile de dire à quoi ressemble un concert, car lorsqu’on joue, on est plus vraiment là mais j’ai l’impression que nous visons en même temps la puissance et la douceur, le tout lié par une tension lumineuse. Quant aux gens qui suivent mellanoisescape, hormis que ce soit le public le plus exigeant et raffiné qui soit :), même s’il me semble assez varié il a souvent à peu près le même âge que moi ce qui s’explique probablement par le fait d’avoir eu une histoire musicale assez semblable et de chercher à peu près les même choses

On site Joy Division, Shellac ou encore Blonde Redhead en écoutant ce nouvel album. Quels sont les artistes qui ont forgé ton style tout au long de ces années ?
Comme pour chacun, il y a tout un entrelacs d’influences qui se mêlent dans ce que l’on fait, En ce qui me concerne, je crois qu’on peut trouver l’héritage cold wave, de la pop plus lumineuse autant que de la musique baroque ou brésilienne, du drone voire même du dirty south.

Y a t il des artistes actuels qui t’influencent encore ? Ou qui te plaisent simplement ?
C’est vrai que j’aime vraiment beaucoup Blonde Redhead et leur façon d’évoluer avec le temps. Une des dernière très belle découverte a été The White Birch, un groupe norvégien très doux. Comme je fais de la musique un peu tout le temps, j’ai du mal à trouver le temps d’en écouter mais nous avons récemment joué avec Yachtclub que j’ai trouvé vraiment formidable sur scène.


Quel est le titre de ce nouvel album dont tu es particulièrement fier ? Et pourquoi ?
Je ne sais pas si je suis fier de cet album 😉 ce qui est sûr c’est que lorsqu’on compose un album si ne nous sommes pas nous-mêmes sous le charme de la musique qui est en train d’advenir, c’est qu’il y a un problème.
Le titre de l’album est le titre du tableau de la fantastique peintre Haruko Maeda qui l’illustre. J’ai découvert cette peinture il y a quatre ans et j’ai tout de suite su que ce serai la pochette du prochain album. Hormis le fait que je trouve ce tableau visuellement incroyable, tout ce qu’il dit d’un rapport apaisé à la mort, d’un apaisement, d’une continuité, de la présence des disparus… est le sujet récurrent de pas mal de mes textes. 


Discographie du MellaNoisEscape : mellanoisescape HeartbeatOfTheDeath 2018Nouvel album 2018 :
 » Heartbeat of the death » (Ulysse Maison d’Artistes / Sony Music France)
sorti le 5 octobre 2018

1er album : MellaNoisEscape (Ulysse Prod )
sorti le 28 avril 2014


MellaNoiseScape-Flyer600