BLACK BOMB A

Interview d’un groupe mythique du métal Français !

 

Date : 20 octobre 2018
Festival : Carnaval Rock 2018
Lieu : France, Bretagne, Saint-Brieuc (22)

 


Par Manon B. / Photos : Stéphane Guillaume

Pierre (bassiste) et Hervé (batterie), membres de Black Bomb A (PUNK/HARDCORE) nous ont accordé une interview avant de monter sur scène, histoire d’en apprendre un peu plus sur leur nouvel album sorti ce 12 Octobre. 

Comment vous vous sentez à l’approche de la montée sur la scène du festival Carnavalorock ?
Pierre :
On est prêt, c’est une évidence ! Même si nous sommes arrivés il y  peu de temps, nous jouons tard – 1h du mat – alors ça nous laisse le temps de se préparer et de se réveiller !
Hervé : ça à l’air d’être un chouette festoch’ avec un affiche assez diversifié et y’a du monde c’est cool !

black-bomb-a-2018-02

Vous avez sorti votre nouvelle album « EPONYME » très récemment, quels en sont les retours ?
Pierre :
Les retours sont très bons, nous avons mis 2 ans à faire cet album, c’est d’ailleurs la première fois que l’on travaille autant sur un disque. Si il avait été mal reçu nous l’aurions mal pris !
Hervé : On a pu le jouer 1 fois en live, mais pas complètement, 5 morceaux seulement,  car dans un show on a toujours besoin de jouer des nouveautés et de revenir sur des morceaux plus anciens, les acquis en quelque sorte. Dès la 1ère date de la tournée, au Hellfest, nous avions sorti un premier single « wake up« , car nous voulions le présenter en avant-première. L’album est vraiment taillé pour être joué en live de A à Z. On a pas encore prévu de le jouer en entier dans un live, mais il ne faut jamais dire jamais ! En tout cas on va essayer d’en mixer un maximum dans les prochains live et de construire des sets cohérents. On verra aussi ceux qui plaisent le plus au public !On fera des tentatives, on se mettra en danger et on fera du rock’n’roll !

« Un album fait pour le live », un réel choix de la part du groupe ?
Pierre :
Non pas forcément, il est né comme ça. On l’a fait à l’ancienne, on s’est tous retrouvé dans une salle de répétition entre musiciens et c’est là que nous avons vraiment commencé à jammer, en plus des sorties de salles de concerts qui nous ont inspirées.

« EPONYME » c’est étrange comme nom d’album, non ?
Hervé :
Alors c’est les gens qui l’appellent éponyme ! Pour cet album on voulait quelque chose de simple, un logo, une pochette sobre, dès le départ nous avions pensé à  notre « black album ».
Pierre : Au fur et à mesure que l’album s’est bâti, ça nous a rappelé tout ce que le groupe a pu faire et traverser en 24 ans de carrière, ça nous a semblé logique de ne pas l’appeler.

A la sortie de ce nouvel album, subissez-vous la crise du disque ?
Hervé :
Oui évidemment un peu, mais nous on ne vend pas des millions d’albums donc cela a moins d’impact que pour les grosses machines. Financièrement ça ne change rien pour nous.
Pierre : Nous avons toujours été un groupe de live, c’est la scène qui nous fait vivre.
Hervé : C’est la première fois que l’on sort un vinyle par contre car c’est revenu à la mode, un objet de collection.

blak bomb a

Qu’est ce qui vous a inspiré pour cet album ?
Hervé :
C’est surtout le chanteur qui a écrit les paroles de l’album, mais ça raconte un peu de tout, une tranche de vie, le quotidien, les envies, l’amour, la colère. Il n’y a donc pas que de la haine dans Black Bomb A !
Pierre : Même si le contexte actuel ne donne pas forcément envie de crier à la joie, ça fais quand même quelques dizaines d’années que la colère gronde… On aurait pu se laisser aller aux mélodies mais nous avons fait le choix du brut. Ça permet d’exorciser un peu chacun de notre côté, le bon et le mauvais.

Hervé : On est inspiré aussi de ce que chacun écoute : du hardcore, du métal, il y a aussi de la mélodie ! Même Pierre écoute du trip-hop, de tout en fait ! Moi je suis surement le plus métalleux de la bande ! On a pas vraiment de groupe en particulier qui nous inspire, le groupe est tellement divers en sonorités musicales, nous avons tous une époque musicale d’adolescent différent, que c’est ça notre force et source d’inspiration. On nous a dit que cet album est l’album de la maturité, mais non c’est l’album de la maturation « rires »

Votre meilleur souvenir lors d’un festival ou d’un concert ?
« Ils se regardent et crient ensemble » : LE HELLFEST ! Même si on a joué que 35 mn, c’était le pied, l’accueil et le public, c’est un festival 5* !  C’est LE meilleur festival du monde ! Quand il ne sera plus là, comment on fera ? C’est la messe du métal.
Hervé : On espère qu’aujourd’hui sera aussi un bon souvenir, que les gens nous attendrons jusqu’à la fin !

black-bomb-a-2018-03