Usé – Selflic

2018 –  7 titres – 30’33
Label : Born Bad Records / L’Autre distribution
Style :  Rock, Indus, Psychédélique
Origine : France, Hauts de France, Amiens (80)
Date de sortie de l’album : 22 juin 2018

Notre avis :


par Mike S.

Nicolas Belvalette, aka Usé, débarque avec un mini album totalement déroutant, sur le label qui a vu éclore les J.C.  Satan, Cheveu ou encore La Femme… Vous voyez le genre… Autant vous dire que cet album n’a rien d’une promenade de santé. Il vous envoie dans les cordes sans vous laisser le temps de réagir, vous serez K.O. au 7e round, ne résistez pas, ce n’est pas la peine ! 

Les ambiances délirantes, tortueuses et torturées, c’est le lieu commun dans lequel Usé nous invite à séjourner durant 30 minutes. Une visite où l’issue est des plus incertaines. L’album débute sur des rythmes sombres et oppressants – Dans sa corde – et le chanteur à la voix perturbée et perturbante nous secoue frénétiquement jusqu’à la perte de conscience. Si cela ne suffisait pas, il enchaîne en nous assénant frénétiquement une série d’uppercuts jusqu’à la crise Cardiaque !  C’est affolant, très industriel, rappelant la folie ingénieuse des Einstürzende Neubauten.

Et puis voilà que la lessiveuse s’arrête de tourner. Totalement groggy, on écoute médusé, Danser un slow avec un Flic – plus téméraire que Renaud ! – qui, se rapprocherait plus de quelque chose comme un délire de La Femme ou des Tétines Noires.

Et puis, c’est reparti, on se retrouve dans le programme essorage ou bien dans un grand huit – pistes – infernal, on sait plus trop où l’on en est. On est sens dessus dessous. Avec Elle seule, vous n’avez plus aucun repère et Usé maintient cette pression oppressante, presque angoissante, avec Dans un coin. A cet instant, vous lâchez prise, au milieu d’un capharnaüm, qui rappelle aussi bien la scène industrielle des années 80-90 qu’une certaine forme de Cold Wave.

Après un premier mini album, au même format et tout aussi agressif et oppressant (Chien de la casse), Usé ne fait que repartir de là où ils nous avait abandonné, usés nous aussi, au milieu d’un terrain vague, avec quelques chiens fous. Selflic est plus qu’un album, c’est une expérience !


Bandcamp / Facebook

Line up :
Nicolas Belvalette, aka Usé


Tracklist :
1. Dans sa corde
2. Cardiaque
3. Danser un slow avec un Flic
4. Elle seule
5. Dans un coin
6. En 3 secondes
7. Insomnie le temps d’une nuit