Pinkpop-2017


Le Pinkpop Festival

Landgraaf (Pays-Bas)

Le 05 Juin 2017

Notre avis :


La 48ème édition du Pinkpop se déroulait en ce week-end de Pentecôte. La journée du lundi s’annonçait très riche avec quelques groupes qui ont fait les beaux jours des années 90. En voici les événements marquants.

RAG’N’BONE MAN

C’est avec le concert de Rag’n’Bone Man que nous débutons la journée. Sur la « 3FM Stage », le chanteur britannique nous emmène dans son univers teinté de soul, de blues et de hip-hop. Il y a foule pour assister à la très belle prestation de Rag’n’Bone Man ! Le show est lancé avec « Wolves », et Rory Graham va nous présenter quelques titres de l’album « Human » sorti cette année. « Ego », « The Fire » et l’inévitable « Human » font partie de la setlist. Nous avons également droit à quelques extraits des EPs « Wolves » et « Disfigured » sortis respectivement en 2014 et 2015, avec notamment « No Mother », « Guilty » et « Hard Came The Rain ». C’est avec « Bitter End » que le show se termine. Nous avons pu apercevoir Seasick Steve qui assistait au concert au pied de la scène. Une très belle prestation pour débuter cette journée !

Rag-N-Bone-Man 2017

Les photos : ici.

LIAM GALLAGHER

Direction la « Tent Stage » où se produit Liam Gallagher et sa nonchalance habituelle. Une intro lancée sous les stroboscopes annonce le début du show. Liam et sa bande prennent possession de la scène, et le show est lancé avec 2 reprises d’Oasis : « Rock ‘N’ Roll Star », suivi de « Morning Glory ». Le nouveau single « Wall Of Glass » est ensuite proposé, avant d’enchaîner avec « Greedy Soul » et « Bold ». Nous revenons à Oasis avec « D’You Know What I Mean ? » et « Slide Away ». Liam Gallagher alterne ainsi les morceaux tirés de son propre répertoire et ceux du groupe qu’il a mené. Un tour de chant de quasiment 1 heure, revêtu d’un imperméable qu’il garde jusqu’au bout malgré la chaleur. Après « All I Need », le public claque des mains au lancement de « I Get By », et le set se poursuit avec « You Better Run » qui nous amène petit à petit à la fin du show. Le set se clôture avec « Universal Gleam » et « Be Here Now ».

Liam Gallagher 2017

Les photos : ici.

SUM 41

Un des groupes les plus attendus de cette journée ! Sum 41 lance le show avec « The Hell Song », faisant danser et sauter la foule qui se démène sans compter. Le show se poursuit avec « Over My Head (Better Off Dead) » et « Fake My Own Death ». Il y a quelques slams devant la scène, alors que des panneaux en indiquent l’interdiction. Un petit medley est offert avec « Pieces », englobant « Smoke On The Water » et « Seven Nation Army ». Le groupe offre également une reprise de Queen avec « We Will Rock You ». Le show se termine avec « Still Waiting », « In Too Deep » et « Fat Lip ». Retour réussi pour Sum 41 !

Sum 41 2017

PASSENGER

La suite des événements se déroule sur la « Mainstage » qui accueille Passenger pour une ambiance plus folk et baba cool. La formation menée par Mike Rosenberg propose des extraits de l’album sorti en 2016 intitulé « Young As The Morning Old As The Sea ». « Somebody’s Love », « If You Go », « Anywhere » et « Everything » font partie du tour de chant. Passenger parcourt sa longue discographie avec « Life’s For The Living », « 27 », « Whispers »… L’inévitable « Let Her Go » est bien évidemment joué devant un public ravi. Entouré de ses musiciens au look de hippies, Passenger a réussi à captiver la foule avec ses morceaux plein de douceur et en communiquant régulièrement avec le public.

Passenger 2017

Les photos : ici.

PROPHETS OF RAGE

Une sirène annonce le début du show, et les protagonistes débarquent sur scène. Les poings sont levés dès le départ. Le set est lancé avec « Prophets Of Rage » de Public Enemy, avant de continuer avec « Testify » de Rage Against The Machine. Des messages subliminaux sont lancés, avec notamment un « Fuck Trump » affiché sur la guitare. Les fans de Rage Against The Machine sont aux anges avec « Take The Power Back » et « Guerrilla Radio ». Cypress Hill est mis à l’honneur avec « How I Could Just Kill A Man », et le public a l’occasion de chanter sur « Bullet In The Head » de RATM. Un medley hip-hop est ensuite proposé par DJ Lord, Chuck D et B-Real : « Dr. Greenthumb », « Can’t Truss It », « Insane In The Brain », « Bring The Noise » et « Jump Around ». Chuck D et B-Real n’hésitent pas à venir au contact du public. Le retour de tous les musiciens se fait pour « Know Your Enemy » durant lequel nous assistons au changement de décor. Un poing serré en est l’élément central. Un hommage est rendu à Chris Cornell avec « Like A Stone » d’Audioslave, interprété par Serj Tankian qui rejoint le groupe sur scène. Après « Unfuck The World », une petite démonstration de guitare nous est proposée avec « Bulls On Parade ». « Killing In The Name » de Rage Against The Machine vient terminer ce show intense !

Prophets Of Rage 2017

Les photos : ici.

LIVE 

Retour sur la « Mainstage » où se produit la formation américaine que nous avions un peu perdu de vue durant ces dernières années. A son apogée dans les années 90, le groupe est resté depuis dans une discographie plutôt discrète. Le public est fort nombreux devant la grande scène pour les retrouvailles. Le show est lancé avec « All Over You », suivi de « Operation Spirit (The Tyranny of Tradition) » et « Pain Lies On The Riverside ». Dès les premières notes, nous reconnaissons « The Dolphin’s Cry », extrait de « The Distance To Here » sorti en 1999. Dans la foulée, « Selling The Drama » est envoyé, et Live nous offre une reprise de Johnny Cash avec « I Walk The Line ». Le public chante sur « I Alone », et le show se poursuit avec « Lightning Crashes », « Lakini’s Juice » et « White, Discussion ». « Run to the Water » nous amène alors à la fin du show qui se clôture avec « Overcome ». Un beau moment, et de belles retrouvailles !

Live 2017

Les photos : ici.

SYSTEM OF A DOWN

C’est sur la « 3FM Stage » que nous allons retrouver System Of A Down pour une prestation époustouflante ! Le show est lancé avec « Soldier Side » en guise d’intro. Le volume est au taquet, et nous allons assister à un véritable son et lumière ! « Suite-Pee » est envoyé, avant d’enchaîner avec « Prison Song » et « Violent Pornography ». Le show se poursuit avec « Aerials », « Radio/Video » et « Hypnotize ». Le pogo est de mise, et le public remue des épaules sur « Bounce » ! Toujours sur un rythme démentiel, nous avons droit à « Suggestions ». « Psycho » nous amène au fameux « Chop Suey ! ». « Lost In Hollywood » est le premier moment de douceur dans ce set ahurissant. « Question ! » enchaîne alors sur le slow de System Of A Down : « Lonely Day ». Nous arrivons petit à petit à la fin du set avec « B.Y.O.B. », « Toxicity » et « Sugar ». Explosif ! Et phénoménal ! A voir absolument lors de la longue tournée prévue cet été !

System Of A Down 2017

Les photos : ici.

KINGS OF LEON 

Une petite intro annonce le début du show qui débute avec « Mary ». L’enchaînement se fait directement avec « Radioactive ». Pour ce début de représentation, le groupe met en avant l’album « Come Around Sundown » sorti en 2010. « Taper Jean Girl » nous ramène en 2004 avec l’opus intitulé « Aha Shake Heartbreak ». Les claquements de mains accompagnent ensuite « Fans », extrait de « Because Of The Times ». C’est un véritable son et lumière qui nous est proposé ce soir avec des vidéos gigantesques et omniprésentes. Après « The Bucket », les Kings Of Leon nous jouent enfin un morceau du nouvel album ! C’est « Eyes On You ». « Manhattan » et « Back Down South » suivent, et le public reconnaît « Sex On Fire ». Le groupe reçoit alors une belle ovation. Nous revenons au nouvel album avec « WALLS », commençant calmement avant de terminer de façon plus énergique. « Find Me », « On Call » et « Supersoaker » poursuivent le show. Le groupe parcourt ainsi sa riche discographie avec « Reverend », « Closer », « Crawl » et « The Immortals ». « Notion » nous amène à « Use Somebody » qui est chanté par le public. « Waste A Moment » vient clôturer la prestation avant de laisser la place au feu d’artifice.

Kings Of Leon 2017

Les photos : ici.

Pinkpop : Site Officiel /Facebook / Twitter