emily-loiseau-2016-01EMILY LOISEAU
+
DOM LA NENA

Date : 19.04.2016
Salle : Les Trois Baudets
Lieu : IDF, Paris (75)

.

Notre avis :


Par Annie Claire Hilga

Belle affiche partagée aux Trois Baudets pour la soirée de soutien du Gisti, Groupe d’Information et de Soutien aux Immigrés. Comme chaque année, des artistes sont appelés à apporter leur contribution, ainsi que le public pour une soirée musicale de fort retentissement au profit de la défense des droits des immigrés.

emily-loiseau-517

L’an passé, c’est Yves Jamait qui avait offert sa prestation, et rempli la salle des Trois Baudets au-delà de la jauge habituelle. Cette année, c’est tout naturellement deux chanteuses engagées dans la défense des droits internationaux qui ont répondu à l’appel. Emily Loizeau revenait de Grande-Synthe où elle a chanté pour les migrants. Dom La Nena parcourt les pays d’Europe et d’Amérique Latine avec ses textes de paix et de tolérance.

emily-loiseau-583

Dom La Nena est une artiste habituée des grandes salles. On l’a applaudie récemment à Paris au Café de la Danse, au Pan Piper ou à la Philarmonie de Paris. A la fois fragile et assurée, elle est attachante, avec ses chansons douces en espagnol, portugais, anglais et français. Elle est virtuose de violoncelle, mais joue aussi de tas d’instruments, seule sur le plateau, elle captive l’intérêt, sa musique est riche et enveloppante.

emily-loiseau-524

Brésilienne née en Argentine, cette très jeune artiste a établi ses pénates à Paris. Ayant étudié le violoncelle classique, il lui a été donné d’accompagner Jane Birkin ou Etienne Daho. Sur scène, elle joue avec son look très enfantin. Elle fait un peu enfant prodige, jouant de plein d’instruments agrémentés de savantes boucles. Elle s’amuse à faire chanter un public d’une ou deux générations au dessus d’elle, en les forçant à se lever et danser, ça revêt un charme emprunt d’une douce fraîcheur enfantine.

emily-loiseau-593

Emily Loizeau, on est habitué à la voir au naturel, sans fard ni fastueux vêtements de scène. Elle est branchée en direct avec son public, que l’on sent dans l’attente de ses chansons. Elle discute sans préparation, elle explique, elle inspire la sympathie. Elle vient d’écrire une pièce de théâtre musicale, assez délirante comme le relate la presse, Mona, dont va sortir un nouvel album, et elle en présentait hier quelques chansons. Le spectacle s’est donné au 104 pour sa création.

emily-loiseau-570

Les chansons d’Emilie Loizeau sont brillantes musicalement. Elles ont une harmonie tellement peaufinée qu’elles vous entrent directement dans la tête. La voix de la chanteuse est craquante. Soutenue, assurée, elle délivre ses craquelures. Car Emilie Loizeau se met à nu dans ses spectacles, il ne fait aucun doute qu’elle s’y met en scène, et nul ne songerait à y trouver à redire.

Comme elle l’avait chanté à Grande-Sinthe pour les migrants, elle a repris la chanson de Léonard Cohen The Partisan, tout à fait en situation avec l’organisation du jour.

emily-loiseau-595

La fin de la soirée s’est déroulée au bar des Trois Baudets à l’étage. Emilie Loizeau a chanté Lou Reed au grand bonheur des fans regroupés autour d’elle.


Emily Loizeau : Facebook / Site officiel
Dom La Nena : Facebook / Site officiel