Thiefaine Saint Malo 2016Hubert Félix Thiéfaine
+ Blondino
en concert

Date : 27.01.2016
Salle : La Nouvelle Vague
Lieu : Bretagne, Saint-Malo (35)

Notre avis :


Par Mike S.

Le « VIXI TOUR XVII » poursuit sa route depuis plus d’un an maintenant. C’est d’ailleurs la quatrième fois que nous le croisons en moins d’une année, Saint-Lô (50), Reims (51), Saint-Dizier (52) et ce soir à Saint-Malo (35), presque que 3 ans, jour pour jour, depuis son dernier passage à La Nouvelle Vague (20 janvier 2013). Et comme la dernière fois, le concert fait salle comble. Le public malouin ne manquerait pour rien au monde une prestation de ce vieux crocodile ! On le sait exigent et généreux dans ses prestations. Et on ne se lasse pas de son répertoire abondant de classiques, qui remonte à la nuit des temps ou presque. La Cancoillotte, en 1978 pour être précis. Bienvenus dans la Machine Franc-comtoise à remonter le temps !

Pour ouvrir la soirée, un Coktail Folk planant imaginé par BLONDINO, une jeune chanteuse – blonde – auteure d’un EP éponyme, sorti il y a deux semaines. Accompagnée ce soir de 2 musiciens, aux guitares et aux claviers, elle chante à peine cinq petits titres pour faire découvrir son univers ouaté et flâneur, qui plonge ses racines dans les musiques atmosphérique d’Elysian Fields ou de Cat Power. Un peu loin de l’esprit Rock, décalé et vindicatif de Thiefaine, mais le public applaudit poliment la chanteuse à la fin de son set.

Ambiance sombre et électrique pour débuter le concert de THIEFAINE… comme sur son dernier album :  « En remontant le fleuve, Au-delà des rapides,Thiefaine Saint Malo 2016 Au-delà des clameurs, Et des foules insipides », voilà le ton est donné d’entrée, à la fois poétique et cynique.

La voix intacte, après quarante de carrière, Thiéfaine continue de faire vibrer les foules, même insipides… « Nous balancent en cadence, La somptueuse noirceur, De nos âmes en souffrance, En remontant le fleuve…. ».

Et pour nous aider à nous balancer en rythme, il s’accompagne de cinq musiciens, dont 3 guitares, Christopher Board (aussi aux claviers), Alice Botté et Lucas Thiéfaine. Lui-même prenant sa guitare folk le temps de quelques titres acoustiques, qu’il accompagne d’un harmonica, façon Bob Dylan !  S’ajoute à l’équipe Marc Perrier à la basse et Bruce Cherbit à la batterie !

Bien que le set soit le même qu’il y a deux mois à Saint-Lô, l’impression est fort différente ce soir, le son est déjà bien meilleur, moins étouffé, plus agréable à l’oreille. L’Atmosphère semble plus chaleureuse, plus conviviale, plus détendue. Et donc, moins austère et moins mécanique.  thiefaine-2016-05pano

Et le répertoire le plus récent (Stratégie de l’inespoir) m’étant beaucoup plus familier, la soirée m’a paru beaucoup plus intéressante, et même passionnante, appréciant ces allers et venues dans le temps, d’Alligators 427 dont le chanteur nous rappellera les circonstances de son écriture en 1978 (date de mise en service de la Centrale nucléaire de Fessenheim en Alsace) à Angelus, en 2014, aux arrangements plus ronds, à la poésie plus élégante, mais aux idées intactes (« Je te salue seigneur, du fond de tes abîmes, De tes clochers trompeurs, de tes églises vides… Je suis ton assassin, je suis ton déicide »). 

thiefaine-2016-07

Quelques passages obligés pendant le set, comme ce Lorelei bien plus Rock que dans tous mes souvenirs, où « Le blues a dégrafé nos coeurs de cannibales« .  Et bien bien entendu, affichant le même millésime que La Cancoillotte, le classique des classique, le rituel incontournable depuis bientôt quarante ans : La Fille du coupeur de joints, reprise en choeur par un millier de spectateurs, charmé par plus de deux heures de souvenirs de jeunesse, remplis de fêtes, de fièvres et de substances hallucinogènes, plus ou moins en vente libre. Plus question de chercher du travail, on pédalait dans les nuages, au milieu des petits lapins….

Et pas question de partir avant Des Adieux sincères et appréciés par un public debout, applaudissant à s’en rompre les phalanges ! Mais bientôt le silence nous fait mal à la tête…

 


HF Thiefaine : Site officiel / Facebook
Blondino : Facebook


La tournée se poursuit :
-Jeudi 4 Février 2016 : Maubeuge (59) – La Luna / Espace Sculfort
- Vendredi 5 Février 2016 : Bethune (62) – Theatre Municipal
- Vendredi 12 Février 2016 : Enghien Les Bains (95) – Theatre du Casino
- Samedi 13 Février 2016 : Alfortville (94) – Pole Culturel
- Mercredi 2 Mars 2016 : Strasbourg (67) – PMC – Salle Erasme

Thiéfaine Saint Malo 2016

- Jeudi 3 Mars 2016 : Sausheim (68) – Espace Dollfus et Noack
- Mardi 8 Mars 2016 : Argentan (61) – Le Quai des Arts
- Mercredi 9 Mars 2016 : Notre Dame de Gravenchon (76) – Les 3 Colombiers
- Jeudi 10 Mars 2016 : Provins (77) – Theatre
- Vendredi 11 Mars 2016 : Evry (91) – Arenes de l’Agora
- Samedi 12 Mars 2016 : Angers (49) – Centre des Congres
- Jeudi 24 Mars 2016 : Le Mans (72) – Cite Cenomane / Palais des Congres
- Jeudi 31 Mars 2016 : Auxerre (89) – Auxerrexpo
- Samedi 2 Avril 2016 : Davezieux (07) – Espace Montgolfier
- Samedi 16 Avril 2016 : Rouillac (16) – Le Vingt Sept
- Jeudi 28 Avril 2016 : Le Puy En Velay (43) – Theatre
- Vendredi 29 Avril 2016 : Istres (13) – L’Usine
- Samedi 19 Novembre 2016 : Paris (75) – Zenith