K’s Choice – The Phantom Cowboy

2015 – 11 titres
Label : Wallaby Records / Verycord
Style : Rock
Origine : Belgique
Date de sortie : 24 avril 2015

Notre avis :


Par Mike S.

Il y a maintenant 20 ans, K’s Choice (anciennement The Choice) débarquaient avec un single imparable, Not an Addict ! Certains d’entre vous ont peut-être rencontré leur conjoint(e) et fait un enfant sur ce titre… 20 ans plus tard, le titre n’a pas pris une ride, et la nouvelle génération va même pouvoir découvrir ce qui faisait vibrer ses parents à son âge…

Apres s’être éloignés l’un de l’autre, pendant 7 ans, pour réaliser des projets en solo, Sarah Bettens et son frere Gert, se sont réunis en 2009 avec un nouvel album de K’s Choice, Echo Mountain. Suivi en 2013 par une second, Waving at the Sun. C’est donc à peine deux ans plus tard, que le groupe revient sur le devant de la scène avec un septième album studio. Leur retour en 2009 n’a pas rencontré le succès des débuts, ni même celui de la carrière solo de Sarah. Le groupe court donc après un nouveau tube qui pourrait les relancer. Pour autant, les fans sont de la première heure sont toujours au rendez-vous.

Pour tenter de relancer la machine, le duo s’est retrouvé aux USA, dans le Tennessee pour écrire à 4 mains les nouvelles compositions. Une première pour eux qui écrivaient toujours dans leur coin. En plus d’écrire ensemble, ils se sont adjoint les services d’un producteur au son musclé, Alain Johannes, membre des QOTSA et producteur d’albums de PJ Harvey, Artic Monkeys ou Live.

Le résultat est à la hauteur de l’investissement ! Partant de l’envie de faire un album taillé pour la scène, Sarah et Gert retrouve le son incisif des guitares électriques qui avaient failli en son temps, leur couter une carrière internationale (sauvée par Alanis Morissette…). Aujourd’hui, même si les cimes des Hits parade ne sont plus atteints, leur notoriété n’est plus à faire. C’est ainsi qu’ils peuvent se permettre un premier single tonitruant et expéditif de 2 minutes, Private Revolution, où il est question de recherche du bonheur et de vérité : « I’ve got a message for the underlying truth, All my life, I will be looking for you ». La crise de la quarantaine est passée par là ! Mais le ton est donné, et ce titre a tout d’un tube en puissance, pour les amateurs d’un Rock racé, bien affirmé, sans concession. Le titre est d’ailleurs tres bien entouré dans cet album. A l’exception du titre éponyme de l’album, The Phantom Cowboy (emprunté à une BD de Scooby-Doo, véridique !) , plus intimiste mais électrique, le reste de l’album est 100 % Rock. 100 % dynamique.

Le contrat d’un album de scène est donc respecté. Woman a des réminiscence de Jimmy Hendrix. As Rock And Roll as it gets, c’est du K’s Choice première époque, tout comme Perfect Scar. Pendant que We are The Universe est un tube universel, simple dans son écrire, avec une tres belle ligne mélodique et de superbes guitares, encore. Come Alive travaille sur les mêmes recettes, avec des riffs digne des Foo Fighters ! Plus posé, plus décomposé aussi, Bag Full of Concrete est la belle surprise, originale de cet album.

Avec The Phantom Cowboys, le groupe K’s Choice est remis sur les rails ! Un véritable album de Rock ! K’s Choice n’avait finalement jamais pris autant de risques pour se faire entendre ! Ici, on est fan !

Site officiel / Facebook