rockhal

La Rockhal

While She Sleeps + Cancer Bats
+ Hundredth + Oathbreaker

Esch sur Alzette – Le 19 Avril  2015

Notre avis :


Nous avions rendez-vous ce soir à Esch Sur Alzette avec 4 groupes de metal : Oathbreaker, Hundredth, Cancer Bats et While She Sleeps. Il est 19h40 lorsque nous arrivons à La Rockhal, et la soirée est déjà commencée. Nous remarquons d’emblée un public très jeune, habillé en noir, des cheveux longs, des tatouages, des piercings…

OATHBREAKER 2015

Les hostilités ont déjà commencé avec OATHBREAKER. La formation est originaire de Ghent en Belgique, composée de Caro Tanghe au chant, de Lennart Bossu à la guitare, d’Ivo Debrabandere à la batterie et de Gilles Demolder à la basse. Le groupe évolue dans un hardcore chaotique, noir et extrêmement violent. Un premier EP éponyme de 4 titres voit le jour en 2008 avant un premier album en 2011 (Mælstrøm), puis Eros|Anteros sorti en 2013. Il y a très peu d’éclairage sur scène. L’ambiance est bleutée. Caro Tanghe est habillée d’une robe noire et nous ne verrons jamais son visage. Il n’y a que des cheveux, comme le cousin machin dans la famille Addams. Le chant ressemble à des cris stridents. Nous n’avons pu voir que 2 morceaux. Le groupe quittera la scène sans un mot, ni au revoir, ni remerciement. Drôle de sortie… Dans le domaine très en vogue du hardcore chaotique à la Converge et Cradle Of Filth.

HUNDREDTH 2015

Puis ça s’active pour faire le changement de plateau. En guise de décor, 2 grosses clé blanches croisées avec l’inscription Free Mind (de part et d’autre). Les balances sont faites pour HUNDREDTH, et il est 20h10 quand commence le set. Le groupe originaire de Caroline du Sud, formé en 2008, a 2 albums à son actif : When Will We Surrender sorti en 2010 et Let Go sorti en 2011. Un nouvel album devrait sortir en juin prochain. Ils sont 5 sur scène, avec 2 guitares, 1 basse, 1 batterie et le chanteur. Chadwick Johnson porte un bonnet, et la tendance générale est aux bermudas et tatouages en tout genre. Ils ont eu l’occasion de nous présenter des extraits de leurs 2 disques, ainsi que les nouveaux morceaux. C’est « Free Mind/Open Spirit » qui ouvre le bal, avant de lancer « Shelter ». Le chanteur ne cesse de s’enrouler le câble du micro autour du cou. Le bassiste tourne sur lui même, et le morceau se termine par un fuck en bonne et due forme. Nous avons droit à des « thank you » entre les morceaux. Le titre suivant, qui dépote, est « Live Today », le premier single du second album. Ça remue de la tête et du cheveu dans le public. « Unravelled », « Remain & Sustain » sont présentés. « Soul » termine le set sur un rythme fou et ultra rapide. Un petit merci, et puis s’en va à 20h35.

Les membres de Hundredth :

Chadwick Johnson au chant.

Blake Hardman à la guitare.

Andrew Minervini à la guitare.

John Paul Gressman à la basse

Lee Hutchison à la batterie.

CANCER BATS 2015

Il est 21h00 quand débute le show de CANCER BATS. L’arrivée sur scène se fait de façon progressive. Les musiciens dans un premier temps : guitare, basse, batterie, puis le chanteur. Le premier morceau qui est proposé est « Arsenic In The Year Of The Snake », issu de leur nouvel album intitulé Searching for Zero fraîchement sorti. Comme pour les groupes précédents, il y a très rarement d’éclairage direct, et la formation se trouve souvent dans la pénombre. Ça bouge, ça saute. Des conditions de travail difficile pour notre photographe ! Le titre qui suit est « Trust No One » qui nous ramène en 2010 avec l’album Bears, Mayors, Scraps & Bones, avant de lancer « Satellites », extrait du nouvel enregistrement. Cancer Bats nous fait voyager sur leurs différents CD, avec cette fois-ci « Lucifer’s Rocking Chair », extrait de Hail Destroyer sorti en 2008 (avec une belle intro à la guitare). Le chanteur s’essaie à communiquer en français (avec un « salut Luxembourg, ça va ce soir ? »). Il nous rappelle que la formation est originaire de Toronto et demande au public de tourner sur « Shillelag » qui apparaît sur Birthing The Giant. Juste le temps de prendre un coup de cheveux, et « Devil’s Blood » nous est proposé. S’enchaînent ensuite : « Sorceress », « RATS » et « Bricks & Mortar » de Dead Set On Living. Liam, le chanteur, remercie la salle avant de nous balancer « Buds ». Sont ensuite joués : « Pneumonia Hawk » et « Beelzebud ». Nous avons droit à une reprise des Beastie Boys avec « Sabotage », suivie de « All Hail ». « Hail Destroyer » et « True Zero » viennent clôturer le set à 21h55 avec les applaudissements du public.

Les membres de Cancer Bats :

Liam Cormier au chant.

Scott Middleton à la guitare.

Mike Peters à la batterie.

Jaye R. Schwarzer à la basse.

WHILE SHE SLEEPS 2

Puis c’est au tour de WHILE SHE SLEEPS de prendre possession de la scène. Il est 22h25 quand les lumières s’éteignent. En fond, un drapeau rouge avec les initiales du groupe. La formation originaire de Sheffield se présente sous une forme classique avec 2 guitares (Sean Long et Mat Welsh), 1 basse (Aaran Mckenzie), 1 batteur ( Adam Savage) et le chanteur (Lawrence Taylor). Ce dernier revêt un maillot de Cancer Bats, et un des guitaristes porte un t-shirt à l’effigie d’Against Me ! Le premier morceau proposé est « New World Torture », extrait de Brainwashed, le nouvel album sorti en mars dernier. L’enchaînement est fait avec « Brainwashed » et « This Is The Six ». L’album This Is The Six sorti en 2012 est d’ailleurs à l’honneur. De nombreux morceaux joués ce soir sont issus de cet album. Ça applaudit et ça « jump » dans la salle. Les bras sont levés et les poings serrés sur « Seven Hills ». Sur « Torment », le chanteur s’amuse à grimper sur la batterie. « Life In Tension » est ensuite proposé. Le public claque des mains. « Death Toll » commence en douceur, mais ça ne dure pas. Les premières notes au clavier ravissent le public qui reconnaît « Our Courage, Our Cancer ». Lawrence sort un mégaphone. Le public chante. Le show se poursuit avec « Dead Behind The Eyes » et « Our Legacy » qui commence tout en douceur avant une nouvelle tempête. Sur « Trophies Of Violence », la salle claque des mains. 2 tambours sont amenés aux guitaristes. « Crows » est annoncé et lance le pogo avant la dernière chanson : « Four Walls ». Un début en douceur. Le public applaudit et chante. Ce set énergique se termine à 23h30.

Photos : Dimitri D.

Plus d’infos :

OATHBREAKER : Site officiel / Facebook

HUNDREDTH : Site officiel / Facebook

CANCER BATS : Site officiel / Facebook

WHILE SHE SLEEPS : Site officiel / Facebook

La Rockhal : Site officiel / Facebook