cartonnerieLa Cartonnerie

Les Wampas + The Buns

Le 04 Février 2015 – Reims (51)

Notre avis :

 


Nous avions rendez-vous ce mercredi soir à La Cartonnerie où se produisaient Les Wampas. Le public était bien présent pour cette belle performance dans la capitale du sacre des rois ! Car ne l’oublions pas : Didier Wampas EST LE ROI ! La première partie était brillamment assurée par The Buns.

THE BUNS

The Buns est un duo composé par 2 jolies filles usant des pseudos « Molly Jin » (à la guitare et au chant) et « June Cooper » (à la batterie et au chant). Surfant sur la mode des duos guitare/batterie, The Buns dégage une belle énergie sur scène et une grande complicité. Le set commence avec du rock plutôt percutant et le titre « One More Shot ». En attendant le 1er  album, nous avons eu droit ce soir à une belle découverte, deux belles voix et beaucoup de fraîcheur. The Buns évolue avec du rock pêchu, un peu de rockabilly et des reprises comme « Fais Moi Mal Johnny » de Boris Vian et « Miss You » des Rolling Stones. Le set se termine avec « The True Story of Molly Jin et June Cooper », morceau évoluant plus vers le rock garage. Il s’agissait de leur 2ème soirée en compagnie des Wampas après avoir joué récemment avec Hollysiz.

wampas2015013003

The Buns :

Molly Jin à la guitare et au chant.

June Cooper à la batterie et au chant.

The BunsBandcamp / Facebook / Twitter

Les photos de la soirée : ici.

LES WAMPAS

Puis c’est au tour des Wampas de prendre possession de la scène. Nous avions hâte de les retrouver après les avoir râtés lors de leur passage Chez Paulette à Pagney Derrière Barine (54). Le set a été mené tambour battant. D’emblée, ils enflamment La Cartonnerie avec un morceau de saison : « Comme Un Punk En Hiver ». Avec leur nouvel album « Les Wampas Font La Gueule », la formation met en avant les gros sons de guitares avec des titres comme « Les Ravers De Spezet », « Les Lesbiennes Bavaroises » et « Je Voudrais »… Le groupe alterne les anciens et les nouveaux titres. Le public est bien évidemment réceptif aux morceaux comme « Yeah Yeah », « Oï », « Puta », « Rising », « Ce Soir C’est Noël », « Rimini » ou « Manu Chao ». « Le Fest-Noz d’Halloween » est aussi là pour nous rappeler le côté trash et déjanté de la formation.

wampas2015013004

Comme à son habitude, Didier Wampas est une véritable pile sur scène ! Avec un va et vient incessant, des sauts, des bains de foule, il déambule parmi le public, il slamme ou se fait porter par la foule ! Debout ou assis sur une chaise ! Il escalade même le balcon ! Toujours plein d’humour et inusable, c’est indéniable : Didier Wampas EST LE ROI ! Il assure et le groupe tout entier dégage cette sensation d’une machine bien rodée et infatigable. Un hommage est rendu à Schultz. Après le rappel, le retour se fait avec « C’est pas moi qui suis trop vieux, votre musique c’est vraiment de la merde ». Fidèle à ses habitudes, Didier ne manque pas de faire monter les filles sur scène, entonnant « Où Sont les Femmes » avant d’enchaîner sur « Petite Fille ». Avec une voix toujours à la limite de la justesse, Didier Wampas et ses acolytes nous ont fait passer une excellente soirée. Ils nous ont démontré encore une fois que le rock’n’roll n’est pas mort !

wampas2015013002

Les Wampas :

Didier Wampas au chant et à la guitare.
Tony Truant à la guitare.
Jean-Michel Lejoux à la basse.
Eric Starczan à la guitare.
Nicolas Schauer à la batterie.

Les WampasSite officielFacebook / Twitter

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.