Manu – Tenki Ame – The Japanese EP

2014 – 8 titres

Manu – Tenki Ame

Manu – Tenki Ame

Style : Chanson, Pop & Rock
Label :
Tekini Records
Sortie : 11/2014


Les fans de Dolly avaient peut-etre eu le bonheur d’entendre l’album en anglais du groupe, à l’époque où celui-ci essayait de se faire une petite place outre Manche. Depuis, le groupe a disparu, et Manu a poursuit sa carrière en solo : deux albums que nous avons eu l’occasion d’évoquer en leur temps dans LaMagicBox.
Deux ans apres son second album, Manu sort un nouveau disque, sous la forme d’un EP. Il s’agit de quatre titres chantés, cette fois, en japonais, dont certains sont remixés ou enregistrés dans une version live (Suteki Ni). C’est d’ailleurs par cette chanson que ce projet de EP en japonais est né. Manu avait une chanson, mais pas de paroles. C’était en 2006… Suzuka Asaoka, animatrice de l’émission Tokyo café (sur la chaine Nolife), au hasard d’une rencontre, va lui écrire des paroles en japonais et la chanson va se retrouver sur le premier album solo de Manu.
Depuis les deux femmes ne se sont pas perdues de vue. Preuve en est, elles réittèrent l’expérience et écrivent 3 autres titres. Manu les enregistre et demande à des amis de les remixer (2080, Alif Tree et Santiago Walsh).

Le résultat de toute cette aventure, ce sont ces 8 titres, certains acoustiques, agrémentés de piano, de violoncelles (Tenki Ame – 4) ou de Harpe (Mo Jikakai, Tenki Ame – 8), d’autres plus electro (Amaku Ochiru excellent dans sa version de 2080). Bien qu’hétéroclytes musicalement, les titres conservent une unité, grâce à la voix de Manu, douce et apaisante et à la mélodie métronomique de la langue japonaise. Le seul OVNI de ce EP, mais on prend grand plaisir à y retrouver les guitares tres électriques de Dolly (Nicolas Bonnière), c’est Suteki Ni, dans cette version live de L’Elysée Montmartre de 2009.
Petite madeleine de Proust, qui nous fait voyager de 1995 à 2015, et qui montre combien le chemin discret qu’a emprunté Manu depuis la fin de Dolly, est toujours aussi passionnant, avec les années qui passent. On a juste envie de se plaindre du format EP, trop court !
Myspace / Facebook