Rockhal 2La Rockhal /

Amon Amarth + Arch Enemy + Hypocrisy /

Le 02 Décembre 2019 – Esch Sur Alzette (Lux) /

Notre avis :


Dans le cadre de son Berserker World Tour, Amon Amarth était de passage à la Rockhal ce lundi soir avec un spectacle grandiose. Un véritable son et lumière, avec des flammes gigantesques, des feux d’artifice et un décor sublime. Arch Enemy et Hypocrisy assuraient la première partie de soirée.

HYPOCRISY

À notre arrivée, Hypocrisy a déjà lancé les festivités. Les chevelures virevoltent sur scène, et c’est « Adjusting The Sun » qui nous est proposé. Peter Tägtgren annonce le morceau suivant : « Fire In The Sky ». Dans une ambiance stroboscopique, les fumigènes envahissent la scène. Hypocrisy harangue la foule. Are you ready ?!! C’est avec « Eraser » que nous poursuivons, puis la batterie et la basse lancent « War-Path ». Les bras se lèvent dans la salle. « The Final Chapter » nous amène petit à petit à la fin du tour de chant, et le set se termine avec « Roswell 47 ». It’s was the last song ! Thank you ! Hope to see you again ! Durant une trentaine de minutes, Hypocrisy a puisé dans les anciens albums de sa discographie : «  Abducted » (1996), « Hypocrisy » (1999), « Virus » (2005)… « End Of Disclosure » date quant à lui de 2013. Wait and see pour le nouvel opus…

Hypocrisy 2019

Les photos de la soirée : bientôt.

ARCH ENEMY

La salle est plongée dans l’obscurité, et les premiers sons se font entendre. Des halos de lumière se mettent à tourbillonner au dessus de la scène. Le batteur fait son arrivée, suivi du reste du groupe. Le set est lancé avec « The World Is Yours », et Alissa White-Gluz harangue déjà la foule. Luxembourg !!! Are you ready ?!! Get the hands in the air !!! «  War Eternal » est envoyé dans la foulée. Les slams ont fait leur apparition. Thank you Luxembourg !!! How are you doing tonight ?!! We Arch Enemy !!! La chanteuse interroge le public, et en français s’il vous plait. Connaissez vous cette chanson ?!! Alors, chantez !!! Le show continue avec « My Apocalypse ». Alissa White-Gluz sonde une nouvelle fois la foule pour savoir qui a déjà vu Arch Enemy. « Ravenous » est annoncé, suivi de « Under Black Flags We March ». Guitaristes et bassiste se réunissent autour du batteur. Parcourant la scène de long en large, la chanteuse fait virevolter un drapeau. « The Eagle Flies Alone » est lancé avec les claquements de mains. Are you with us ?!! Un circle pit s’organise sur « First Day in Hell », suivi de « As The Pages Burn ». Merci énormément !!! Merci beaucoup Luxembourg !!! Après avoir évoqué le nouvel album, Alissa invite le public à sauter sur « No Gods, No Masters ». Nous approchons petit à petit de la fin du show avec « Dead Bury Their Dead », et c’est avec « Nemesis » que le set se termine. Après une distribution de mediators et une petite photo souvenir, le groupe salue la foule et quitte la scène sous une ovation.

Arch Enemy (2019) (1)

Les photos de la soirée : bientôt.

AMON AMARTH

Un énorme voile sur lequel nous pouvons lire « BERSERKER » masque la scène. « Run To The Hills » d’Iron Maiden résonne dans la salle. Le public reprend en choeur. Les festivités vont pouvoir commencer. La salle est plongée dans l’obscurité. Le rideau tombe, laissant apparaître la formation déjà installée sur scène d’où jaillissent des flammes gigantesques. La chaleur dégagée est d’ailleurs incroyable ! Le set est lancé avec « Raven’s Flight », et des feux d’artifice viennent s’ajouter aux flammes ! Un véritable son et lumière ! Le décor est également impressionnant, avec Jocke Wallgren à la batterie qui domine la scène, installé sur un énorme casque de viking dont les yeux servent d’écran pour diffuser des vidéos. Le groupe reçoit une première ovation. Le public est ravi d’en prendre plein les mirettes ! L’ambiance est mise dès le départ. Johan Hegg parcourt la scène d’un bout à l’autre, arborant régulièrement un large sourire. « Runes To My Memory » est envoyé dans la foulée. Les runes, situés de chaque côté du plateau, s’enflamment. Olavi Mikkonen, Ted Lundström et Johan Söderberg montent sur les retours et se tiennent face au public chaud comme la braise. Bonsoir Luxembourg !!! Ça va bien ?!! « Death In Fire » est annoncé. Les flammes jaillissent une nouvelle fois du sol. « Deceiver Of The Gods » voit arriver sur scène un guerrier fantôme, revenu de parmi les morts.

Amon Amarth 2019 (1)

Les yeux verts, il porte un casque orné d’immenses cornes. Amon Amarth a le sens du show et de la mise en scène ! La salle chante. Johan Hegg remercie le public. Merci beaucoup !!! Thank you very much !!! « First Kill » est annoncé. La pochette de l’album « Berserker » fait son apparition sur le backdrop pour « Fafner’s Gold ». Des canons inondent la salle de confettis dorés, et c’est encore une ovation. Johan Hegg invite le public à sauter sur « Crack The Sky ». Are you ready ?!! Jump !!! Des feux d’artifice apparaissent encore une fois. Merci beaucoup Luxembourg !!!  2 combattants se livrent bataille sur « The Way Of Vikings ». Un show très théâtral ! Le casque et la batterie s’élèvent sur « Prediction Of Warfare ». Have you a good time ?!! Do you want more ?!! Are you ready to battle with us ?!! Et c’est parti pour « Shield Wall », où 2 énormes statues ont fait leur apparition de chaque côté de la scène. Des flammes jaillissent une nouvelle fois pour « Guardians Of Asgaard ». Les protagonistes lèvent leurs cornes à boire avant d’envoyer « Raise Your Horns ». Thank you very much !!! Le groupe quitte alors la scène pour le traditionnel rappel. Le retour se fait avec « The Pursuit Of Vikings ». Johan Hegg fait chanter le public. L’orage gronde, et un dragon débarque sur scène pour « Twilight Of The Thunder God ». Des flammes, des fumigènes encore une fois pour un final grandiose. Thank you !!! Merci beaucoup !!! Après une distribution de mediators, de baguettes, le groupe salue la foule et quitte la scène sous une ovation.

Amon_Amarth 2019 (1)

Les photos de la soirée : bientôt.

Photos : Dimitri D.