Rockhal 2La Rockhal

Volbeat + Baroness + Danko Jones

Le 07 Octobre 2019 – Esch Sur Alzette (Lux)

Notre avis :


Volbeat était de passage ce lundi soir à La Rockhal, et vu le nombre de t-shirts à l’effigie du groupe portés dans la salle, il n’y a aucun doute : les fans étaient bien là ! La première partie de soirée était assurée par Baroness et Danko Jones.

DANKO JONES

Les protagonistes débarquent sur scène et lancent les festivités avec « I Gotta Rock ». L’enchaînement est fait directement avec « Fists Up High ». Le groupe connait sur le bout des doigts la recette pour faire bouger le public. Énervée et énergique, la musique du trio donne une irrésistible envie de bouger. « First Date » vient poursuivre le show. Danko Jones adresse régulièrement quelques mots entre les morceaux. Il n’y a que les vrais rockers qui viennent à un concert à 18h50 ! Pétri d’humour et de bon esprit, le chanteur instaure une vraie relation de proximité avec ses auditeurs, insufflant une belle dynamique à ses concerts. Avec « Full Of Regret », le rythme et le débit du chant sont toujours aussi impressionnants ! « Burn In Hell » nous amène petit à petit à la fin du set qui se termine avec « Had Enough » et « My Little RNR ». Danko Jones a eu l’occasion de nous présenter quelques extraits du nouvel album « A Rock Supreme ». Une très belle prestation ! Un set mené tambour battant, vif et rythmé !

Danko Jones - La Rockhal (2019)

Danko Jones :

Danko Jones à la guitare et au chant.
John Calabrese à la basse.
Rich Knox à la batterie.

Danko Jones : Facebook / InstagramTwitter / Youtube / Site Officiel

Les photos de la soirée : bientôt.

BARONESS

C’est avec Baroness que nous poursuivons la soirée, avec une ambiance musicale complètement différente. Évoluant dans le sludge progressif lors des premiers albums, les Américains se sont orientés désormais vers un metal plus diversifié. Les protagonistes prennent possession de la scène et lancent les festivités avec « Morningstar ». « March To The Sea » est envoyé dans la foulée. Le groupe attaque alors la présentation du nouvel album « Gold & Grey » avec « Borderlines » et « Tourniquet ». Le chant livré par le guitariste John Baizley est des plus expressifs. « Front Toward Enemy » et « Throw Me an Anchor » viennent poursuivre le show. Des passages plus atmosphériques, avec notamment « Chlorine & Wine », feront que nous décrocherons, nous donnant l’occasion d’aller rôder autour des bars…

Baroness (2019)

Baroness :

John Baizley à la guitare et au chant.
Gina Gleason à la guitare et au chant.
Sebastian Thomson à la batterie.
Nick Jost à la basse et aux claviers.

Baroness : Facebook / Instagram / Twitter / Youtube / Site Officiel

Les photos de la soirée : bientôt.

VOLBEAT

La salle est plongée dans l’obscurité, et une bande musicale annonce le début du show. « Born To Raise Hell » de Motörhead met l’ambiance, et les protagonistes prennent possession de la scène sur « Red Right Hand » de Nick Cave & The Bad Seeds. La salle claque des mains pour accueillir la formation Danoise. La scène fait apparaître en backdrop le nom du groupe et des personnages au visage inquiétant. Un large écran rectangulaire posé sur le plateau, au pied de l’immense batterie, va diffuser des images ou le nom du groupe tout au long du show. C’est avec « Hallelujah Goat » que le set est lancé, suivi de « Lola Montez ». Michael Poulsen, Rob Caggiano et Kaspar Boye Larsen parcourent la scène de long en large, navigant d’un micro à l’autre. « Doc Holliday » vient poursuivre ce set qui débute avec des morceaux bien connus. Les public est aux anges ! Volbeat attaque alors la présentation du nouvel album « Rewind, Replay, Rebound » avec « Sorry Sack Of Bones ».

Volbeat 2019 (1)

Le groupe revient déjà à des titres plus anciens avec « For Evigt » et « Sad Man’s Tongue ». Danko Jones est invité sur scène pour « Black Rose », avant de revenir au nouvel album avec « When We Were Kids » et « Pelvis On Fire ». Les premières notes du « South Of Heaven » de Slayer se font entendre avant de lancer « Slaytan ». Les titres s’enchaînent : « Dead But Rising », « Fallen », « Die To Live », « Seal The Deal » et « Last Day Under The Sun ». Le groupe quitte alors la scène pour le traditionnel rappel. Volbeat fait son retour sous les stroboscopes avec « The Devil’s Bleeding Crown » et « Leviathan ». Les Danois reçoivent une ovation. Thank you so much for your support ! Michael Poulsen présente les musiciens avant de poursuivre avec « Pool Of Booze, Booze, Booza ». C’est avec « Still Counting » que le set se termine. Après avoir salué et distribué médiators et baguettes, le groupe quitte la scène après nous avoir offert une belle prestation.

Volbeat (2019) (2)

Volbeat :

Michael Poulsen à la guitare et au chant.
Jon Larsen à la batterie.
Rob Caggiano à la guitare.
Kaspar Boye Larsen à la basse.

Volbeat : Facebook / InstagramTwitter / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : bientôt.

Photos : Dimitri D.