Demago – Au coeur de l’atome

2019 –  5 titres – 26′
Label : Autoprod
Style : Rock, Electro-Rock
Origine : France, IDF, Paris (75)
Date de sortie de l’album : 2 février 2019


Notre avis :


Par Mike S.

Plus de 10 ans après un premier album remarquable et remarqué, le duo parisien DEMAGO marque son retour avec force et puissance le temps d’un premier EP, annonciateur d’un second, dans les toutes prochaines semaines ! Ce premier EP sorti en Février de cette année, nous fait retrouver tous les ingrédients qui nous avaient fait craquer la premiere fois !  Bienvenu « Au cœur de l’atome » ! 

Un petit retour en arrière est nécessaire ! Demago est un duo parisien formé en 1996. En 2008, le groupe sort son premier album baptisé Hôpital. S’en suit une tournée dans toute la France. Et puis ? Et puis plus rien ! On les perd de vue. Sur facebook, régulièrement, on vient prendre des nouvelles, comme on vient voir un malade à l’Hôpital… Et puis, les visites s’espacent, comme dirait Bashung, et on arrête carrément d’aller voir. L’état est stationnaire. L’électrocardiogramme plat !

Mais voilà, dans ce silence assourdissant, en mars, on apprend par hasard, que le cœur s’est remis à battre. Le groupe va sortir en juin, un nouvel EP. Pire, un autre EP est sorti en février ! Là, le sang se met à bouillir ! L’impatience est terrible. C’est, pour moi, un peu comme si, on vous annonçait la reformation de Noir Désir. Un album posthume de Mark Hollis ! Un concert tout aussi posthume du Gun Club !

Plus sérieusement, Hopital avait tellement tourné sur ma platine il y a 10 ans, et il lui arrive encore bien souvent de traîner parmi les fichiers MP3 de mon smartphone, qu’il y avait tout de même un petit doute, à écouter ce nouvel EP. Quand on attend beaucoup d’un groupe, on peut être déçu ! Les Smashing Pumpkins, Louise Attaque, Les Innocents,  nous ont fait déjà le coup !

Alors, bon, on n’entre pas dans ce 5 titres aisément. Le son électro-Rock est très binaire et épuré sur le Carré blanc qui introduit cet EP. La voix de Maun se veut plus slam rock et le propos plus grave que jamais. Des influences du Moyen Orient viennent parfumer l’atmosphère de Paris ne répond plus. Le rythme toujours aussi binaire, quasi martial sur la fin du titre, pendant que le refrain prend plusieurs sens en cette fin de mois d’avril 2019.

5 dernières minutes viennent, comme un dernier bilan, « comme un dernier refrain », réchauffer un peu l’ère glaciale du climat installé depuis le début du disque, dans un prélude éphémère à l’Armageddon final. A la fois poétique et plein d’effroi ! 7 minutes durant, ensuite, La part du gâteau s’installe, dans une tension électrique. La voix de Maun est chuchotée. La musique prend des airs Post Rock avant de muter en Rock Prog, donnant au titre un côté intemporelle, renforcé par cette voix off, qu’on imagine être d’un commentateur télé d’une chaîne d’infos internationale, sur fond de crise américaine. Les fûts sont alors mis à rude épreuve et les riffs de guitares s’allongent, s’étirent. La voix s’enraille.  Le dernier titee, Demain, plus court, a quelque chose, dans le son, du Bonnie & Clyde de Gainsbourg. Piano / Basse / Guitare electro-acoustique viennent soutenir la voix nostalgique de Maun, pour nous parler d’avenir… à la façon d’un Miossec.

Plus de 10 ans, et cinq titres seulement pour étancher ma soif ? Oui, mais quels titres ! Je crois qu’il me faudra encore quelques écoutes pour bien me l’approprier, mais déjà, j’en suis certain, les 26 minutes de ce Au coeur de l’atome vont venir compléter mon dossier « Top Albums Rock Français » ! Un EP aux textes profonds et aux mélodies puissantes ! Et le second EP arrive très bientôt !

 


Facebook / Bandcamp


Line-up :
Maun: chant, beat maker
Bleach: guitares, claviers

Tracklist :
1. Carré blanc 03:11
2. Paris ne répond plus 06:31
3. 5 dernières minutes 05:04
4. La part du gâteau 07:34
5. Demain 03:37