Alex Ferrand – Le passeur

2018 –  15 titres – 71’15
Label : Autoprod
Style : Chanson, Jazz, Blues, Folk, World
Origine : France,  IDF, Evry (91)
Date de sortie de l’album :
 octobre 2016

Notre avis :


Par Mike S.

Vous ne connaissez peut-être pas encore Alex Ferrand. Pourtant, ce virtuose de la guitare – et de bien d’autres instruments – baigne dans le milieu musical depuis sa jeunesse. Musiciens des autres (notamment MAGMA avec qui il a enregistré 3 albums et fait un grand nombre de dates européennes) et professeur de musique, il s’est décidé il y a quelques années seulement, à passer sous les projecteurs, en enregistrant sa propre musique. Le passeur est son second album. 

Musicien accompli, Alex Ferrand est reconnu pour son niveau exceptionnel autant sur les cordes d’une guitare que sur les clés d’un saxophone. Une habileté acquise par des années de pratiques.  Cette habileté qu’il met à son service, pour la seconde fois (après L’Etranger sorti en 2007). Avec Le Passeur, le musicien mélange ses influences comme jamais, en offrant un album dont l’esprit Rock fait rapidement des clins d’oeil au Jazz, Jazz-Rock, World music, Reggae, Chanson français et bien évidemment au Rock progressif dans lequel il a baigné pendant des années.

Dès le second titre de l’album, Pas d’ce monde-là, on découvre une richesse et une profondeur de champ. Les pistes sont multiples, comme autant d’arrangements sur les instruments comme sur voix. Le refrain est rapidement entêtant, et nous montre qu’on peut écrire des chansons à succès, sans remettre forcément en cause la qualité.

Le chanteur musicien alterne sur son album des balades légères (C’est comme ça) et des compositions plus introspectives, appuyé par une grande variété dans les rythmes comme dans les orchestrations. Pour un résultat qui se rapproche de pointures de la Chanson, plus ou moins restées dans l’ombre de par leur décalage avec la variété et son format radio imposé. On pense tour à tour à Nougaro, Paul Personne, Art Mengo, Lavilliers, Ferré, Katché, Jonasz, Mountain Men, Repac…  Difficile ensuite de ne pas rester envoûté par Pas d’ce monde là, Borderline, Et ce le hasard ?, etc.

Alex Ferrand se fait aussi plaisir sur cet album, avec un titre comme La vitre est plombée, dans lequel il met tout son amour pour la musique et les beaux arrangements, rappelant ainsi, son penchant prononcé pour les orchestres de chambre faisant de certains enregistrements de véritables oratorios. Et plus, vous explorerez ce disque, et plus vous ferez de nouvelles trouvailles, de nouvelles influences, de nouveaux instruments. Autant d’éléments qui apportent de l’âme à cette musique technique, exigeante.

Le passeur est le genre d’album qui vous fait grandir dans votre approche de la musique, tout profane que l’on est (et restera) au milieu de ce monde de magiciens des sens.


Bandcamp


Line-up : 
Alex Ferrand

Tracklist :
1. suis ta conscience
2. pas d’ce monde là
3. c’est comme ça
4. borderline
5. chance
6. la vitre est plombée
7. parenthèse
8. le train du soir
9. est ce le hasard?
10. c’est pas grave
11. j’ai froid
12. la rage
13. le rire des enfants
14. chante
15. déo

Alex Ferrand recherche un label pour son album.