Julien Bensé – L’Odyssée

2018 – 10 titres – 37’22
Label : L’Autre Distribution / Diyordie Playing
Style : Chanson Pop Electro, Folk synthétique
Origine : France, IDF, Paris (75) / PACA, Nice (06)
Date de sortie de l’album : 7 décembre 2018

Notre avis :


Par Mike S.

Habitué à une Folk Pop souvent dansant, parfois mélancolique, Julien Bensé propose un troisième album, baptisé « L’Odyssée », à la fois plus aérienne et plus électronique. Un genre que l’artiste baptise de Folk synthétique. 

Ayant imaginé une trilogie il y a 10 ans de cela, en sortant un premier disque, baptisé sobrement Album, l’artiste s’était employé à enregistrer un second volet en 2014 qu’il avait intitulé cette fois, Le printemps. En cette fin d’année 2018, L’Odyssée vient mettre un point final à ce projet lié par la poésie et les belles mélodies.

Un vent de liberté souffle sur ce nouvel album de Julien Bensé. De par son nom et des titres qui le compose, on comprend que le Voyage est un thème central de cet album que l’auteur a voulu construire en continuant à se laisser inspirer par quelques grands auteurs littéraires, allant d’Epicure à Spinoza en passant par Camus ou Montaigne. Ces influences en disent déjà long sur ce qui peut faire vibrer Julien Bensé, et le pousser à imaginer des balades musicales aux climats planants et spirituels.

De ce voyage, entre rêve et réalité, Bensé en profite pour contempler, observer la Nature et se pose en moraliste, tout en gardant toujours en tête la poésie des mots, à l’instar du titre Tomber, écrit par son frère Jil (is Lucky) dont on peut citer ces quelques mots : « Je me suis vu lancer des signes d’aujourd’hui vers hier, Dans la nuit j’ai vu se dessiner des éclairs. Je me suis lu entre les lignes, dans le bruit du tonnerre, J’y ai reconnu quelques rimes, quelques vers… ». Il y aussi Une Ile, un titre enclin à une peur du futur et de ce qu’il nous réserve : « Je rêve d’holocauste et puis d’indifférence, D’implants sous cutanés, d’organes artificiels, Qui viendront remplacer ma pauvre intelligence, Par la conscience aigüe, brillante du scalpel « . Une chanson marquée par une interrogation empruntée à Nietzsche sur l’existence de Dieu et de ses desseins obscurs.

Loin d’être facile d’accès, cet album de Bensé n’en est pas moins empreint d’une grande poésie. Et nul besoin de comprendre le sens profond de chacun de ses vers. Il suffit de se laisser porter par la mélodie des mots, l’orchestration vaporeuse, presque céleste. Un album propice à la méditation !

 


Site officiel / Facebook


Line-up :
Julien Bensenior (Bensé)

Tracklist : 

01 L’Odyssée
02 Claire dans le noir
03 Tomber
04 La vérité
05 Poggio
06 Météores Part. I & II
07 Une île
08 Palo Alto
09 Des nœuds, de la soie, du vent
10 Les mathématiques