The Limiñanas à La Kulturfabrik 2018 vignetteLa Kulturfabrik

The Limiñanas + Hoboken Division

Le 20 Novembre 2018 – Esch Sur Alzette (Lux)

Notre avis :


La Kulturfabrik nous proposait ce mardi une très belle soirée placée sous les auspices du rock garage et du rock psychédélique. Un show époustouflant nous a été offert par The Limiñanas, avec une première partie de soirée brillamment assurée par Hoboken Division.

HOBOKEN DIVISION

C’est avec Hoboken Division que nous avons le plaisir de débuter cette très belle soirée. Le groupe prend possession de la scène et lance les festivités avec « So The Guy Was Walking ». La magie opère dès le départ avec ce morceau extrait du nouvel album intitulé « The Mesmerizing Mix Up Of The Diligent John Henry ». L’ensemble proposé est à la fois brut, sauvage et contrôlé. Hoboken Division enchaîne les morceaux avec énergie et séduit l’auditoire. Le public est conquis et accueille fort chaleureusement les nouveaux titres qui composent ce nouvel album. « 436, Procter Street », aux sonorités post-hippie, offre de jolis changements de rythme. Après avoir remercié toute l’équipe et le public de les avoir accueilli ce soir, c’est avec « Cold Water » que le groupe termine ce show. Hoboken Division nous a offert une très belle prestation, à la fois rock, blues et garage. Un son abrasif et envoûtant, avec tous les ingrédients qui caractérisent le nouvel album : des riffs sauvages qui accrochent l’oreille dès les premiers instants, des percussions bien pesées, un chant souvent saturé. L’ensemble est relativement varié, passant de morceaux rugueux (« Howlin' ») à des sonorités plus country-folk, voire psyché (« Boilin Up »). Hoboken Division se positionne également sur un terrain plus noisy, flirtant avec un garage enraciné (« All Them Black Crowes »). À voir absolument !

DSCN0691

Hoboken Division :

Marie Rieffly au chant, à la basse et au tambourin.
Mathieu Cazanave à la guitare.
Thibaut Czmil à la batterie.

Hoboken Division : Facebook / InstagramTwitter / Bandcamp / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

THE LIMIÑANAS

La salle est plongée dans l’obscurité. Les premiers sons retentissent, et les protagonistes s’installent sous les stroboscopes. Le set est lancé avec « Ouverture. », titre qui ouvre l’album »Shadow People ». Les premiers applaudissements se font entendre. Bonsoir, nous sommes les Limiñanas ! C’est avec « Malamore » que nous continuons, enchaînant avec « Istanbul Is Sleepy » et « Shadow People ». Emmanuelle Seigner, qui a participé à ce morceau, n’est malheureusement pas présente ce soir… Il n’y a pas de temps mort durant le show, et les morceaux s’enchaînent : « Dreams », « Last Picture Show », « Garden Of Love ». Le chant est partagé au sein du collectif qui nous offre un joli moment. Des sons soigneusement travaillés à grand renfort de pédales reverb’. Le groupe reçoit un accueil chaleureux, à la hauteur de ce qu’il donne sur scène. Et autant dire qu’il est généreux ! Quelle puissance et quelle énergie ! Le show se poursuit avec « Cold Was The Ground », au tempo plus lent, mais qui finit par s’accélérer. « Salvation » continue d’envoûter la salle, suivi de « I’m Dead ». Mené tambour battant, le set se poursuit avec « Tigre Du Bengale », « Dimanche », « The Gift » et la reprise de The Beach Bitches (l’ancien groupe de Marie et Lionel) : « Crank ». Les applaudissements sont nourris pour « One Of Us, One Of Us, One Of Us… », et une jolie phase instrumentale nous est proposée avec « Stella Star ». Frénétique !

DSCN1924

« Mother Sky » et « Betty And Johnny » nous amènent au traditionnel rappel. Le groupe quitte alors la scène avant de revenir sous les applaudissements. C’est avec « I Want You », « Gloria » (reprise de Them) et « Je M’En Vais » que le set arrive petit à petit à son terme. « The Train Creep A-Loopin » vient clôturer la soirée de façon percutante et hypnotique. The Limiñanas nous ont ainsi présenté quelques extraits de « Malamore », le quatrième album sorti en 2016, ainsi que le nouvel opus intitulé « Shadow People », produit par un certain Anton Newcombe de The Brian Jonestown Massacre ! Le duo Catalan se transforme en collectif musical sur scène, avec un plateau bien rempli ! L’ensemble proposé est envoûtant, énergique et très dansant. De bonnes vibrations 60’s pour une prestation monumentale !

DSCN2174

The Limiñanas :

Lionel Limiñana (guitares, claviers, chant).
Marie (batterie, chant).

The LimiñanasFacebook / InstagramTwitter / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.