Yvan Marc – Nos dimanches

2018 –  10 titres – 30’47
Label :  Autoproduction
Style :  Chanson
Origine : France, Auvergne-Rhône-Alpes (43)
Date de sortie de l’album : 28 avril 2018

Notre avis :


Par Mike S.

C’est encore dans l’intimité que Yvan Marc écrit, enregistre, publie ses albums depuis 15 ans maintenant. C’est de la même manière que son nouvel opus a été préparé durant deux ans, dans un petit studio d’Ecotay-l’Olme, quelque part dans la Loire, à quelques kilomètre de Montbrison, une ville que Mickey 3d a mis en évidence sur la carte, il y a une vingtaine d’années… 

Ceci ne serait qu’une anecdote, si Yvan Marc n’avait pas participé à l’émergence du trio, en venant jouer sur leurs premières tournées, et s’il n’en avait pas gardé le goût pour les petites chansonnettes aux mélodies évidentes, aux arrangements simples et aux refrains entêtants. Nos dimanches est 7 ème album enregistré une fois encore, de manière artisanale, sans grand ingé-son – quoi que je ne connaisse pas la taille exaxte de Pascal Colomb ou de Bruno Preynat  –  et sans plan com’ hors de prix. Il va donc falloir abuser du système D et du bouche à oreille, pour que cet album sorte de la confidentialité, et se fasse entendre en dehors de la Loire et de la Haute-Loire, les deux départements qui, pour l’instant, ont souvent la chance de le voir jouer sur scène.

C’est avec le premier single Sous les gants, que l’album prend son envol, dans une atmosphère mélancolique, personnelle et hivernale. Une façon d’expliquer que les albums sont fabriqués par des tranches de vie, des journées passées au bord de l’eau, dans des ambiances naïves et bucoliques (Ca dépendra), sur fond de sifflotements légers (Le château).  Le temps de Danser quelques pas, d’ailleurs, on repense aux ambiances de Tu vas pas mourir de rire des Mickey 3D, avec cette voix saccadée et les rythmes binaires et minimalistes, un peu à la manière du belge Gotye. Quoi qu’il en soit, plus que le single choisi, ce Danser a tout pour faire sortir Yvan Marc de sa confidentialité. Et j’aurais pu en dire autant des riffs de Ça dépendra, qui résonne dans la tête longtemps après les deux minutes 37 qu’elle dure…

C’est d’ailleurs, à peu près la durée moyenne de chacun des titres de cet album, très court, qui vous enjoint à le repasser plusieurs fois, pour vous en imprégner durablement et en garder les bienfaits relaxant, le temps d’une Pluie d’été qui, sans l’être du tout, a tout d’une bossa nova à la  Chico BuarqueLe dernier titre nous plonge à nouveau dans une transe mélancolique, faisant revenir les riffs de guitares orageux et les textes à la Nino Ferrer (On oubliera).

Nos Dimanches est un album à découvrir absolument, pour sa douceur et les émotions à fleur de peau, qui s’en dégagent, tout du long de ces balades printanières.


Facebook / Site officiel / Tournée


Line-up :
Yvan Marc
Musiciens  : Lauris Martin, Rémi Peyrache et Mathieu Pignol
Choeurs, voix  : Cécile Hercule
+ Pascal Colomb – réalisateur, arrangeur
Bruno Preynat  – ingé son

Tracklist :
1. Sous les gants – 02:52
2. Cette maison – 02:44
3. Le château – 03:41
4. Printemps – 02:38
5. Danser – 02:44
6. Ça dépendra – 02:37
7. Courir les blés – 03:22
8. Pluie d’été – 03:44
9. Te revoir – 02:48
10. On oubliera – 04:37