Réveille Le Punk Qui Est En Toi vignetteveille Le Punk Qui Est En Toi

Le 16 Février 2018

L’Arsenal – Toul (54)

Notre avis :


Ce vendredi soir, toute l’équipe du Festival Le Jardin Du Michel a décidé de réveiller le punk qui est en nous. Pour cet événement, direction L’Arsenal à Toul, coiffés de notre plus belle crête. Une première édition plus que réussie, et une salle blindée ! Au programme : des revendications à tour de bras, de la sueur, des pogos et des slams.

CHARGE 69

Les messins, qui fêtent leur 25ème anniversaire, nous faisaient l’honneur d’ouvrir le bal. C’est avec « Patchwork » que le groupe lance les festivités. Les premiers applaudissements se font entendre, et l’enchaînement est fait directement avec « Temps Meilleurs ». La formation ne laisse aucun répit au public, et « En Lambeaux » est envoyé. Voici une chanson pour les nostalgiques ! Et voilà « Les Années 80 ». Après une nouvelle salve d’applaudissements, le show se poursuit avec « Pendu ». Merci ! La prochaine chanson, elle est pour tous les Lorrains qui sont dans la salle : « Région Sacrifiée » ! Le groupe reçoit une ovation. Allez, une vieille chanson… On a un peu changé le texte : « Fin De Siècle ». Elle s’appelle maintenant « Début De Mil »… Un des premiers morceaux enregistré par Charge 69 nous est ensuite proposé. Gautier, qui est au chant, précise que c’était déjà les 3 mêmes musiciens à l’époque. Moi, j’étais pas né… C’est « Sans Compromis ».

Charge 69 2018 (1)

Sans temps mort, « Silencio » est envoyé, et « Rock Star Attitude » est dédicacé à tous ceux qui ont vendu leur cul pour enregistrer un album. Le public commence à chanter et à lever les bras. « Génération Sans Repère » est ensuite annoncé. Charge 69 reçoit une nouvelle ovation. Voici une chanson pour tout le monde : les chauves, les crêteux… C’est « Apparence Jugée ». Le public, invité à chanter, se fait entendre. Gautier vient au contact de la foule au premier rang. Allez, une petite nouveauté. Pour nos 25 ans, voici une chanson originale qui s’appelle « 25 Ans » ! Une petite dernière avant de vous laisser avec Les Sales Majestés… Peut-être deux… Ça dépend, si vous bougez un peu… Nous continuons avec une petite reprise : « Espèce En Danger ». Merci ! Merci d’être venus ! On se quitte sur « Johnny Good Boy » ! N’oubliez pas, le 17 mars on est à Florange avec tous les copains !!! Le groupe prend une petite photo souvenir avant de quitter la scène. Une très belle prestation, et un public fin prêt pour accueillir Les Sales Majestés !

Carge 69 2018 (2)

Charge 69 :

Caps (basse, choeurs).
Laurent (batterie, choeurs).
Jeremya (guitare).
Gautier (chant).

Charge 69 : Facebook

Les photos de la soirée : ici.

LES SALES MAJESTÉS

La salle est plongée dans l’obscurité. Des chants grégoriens annoncent le début du show. Le groupe s’installe et lance les festivités avec « Camarade ». Le public chante déjà. Salut camarade ! On est content d’être en Lorraine. Une chanson pour la jeunesse qui se désespère et qui a marre d’être pauvre… « No Futur » est envoyé. Pogos et slams font leur apparition. Le groupe reçoit une ovation. Allez, je vous rassure, nous la société on l’encule ! « Oui J’Emmerde » la société ! Les bras sont levés. Avec Marine la dictature, avec Macron la pourriture ! « Droit Dans Le Mur » est ainsi annoncé. Merci pour eux ! Eh oui, ça empire de jour en jour ! On s’en fout, on les aura ! « Je Suis Fier » de ne savoir rien faire vient poursuivre le show. On enchaîne, car on ne joue pas longtemps… Il était fier de partir à la guerre. On lui avait menti. La Guerre n’est qu’une boucherie ! Et c’est parti avec « Johnny S’En Va T’En Guerre ». Voici une chanson pour les enfants de l’Amérique. 3 présidents, et toujours le même slogan ! « Sois Pauvre Et Tais-Toi ! ». Merci à vous ! Jadis, la douce France. C’est un temps révolu ! La France est une poubelle, nous en sommes les déchets ! C’est avec « Mes Frères » que le show se poursuite. Les bras sont levés encore une fois.

Les Sales Majestés 2018 (1)

C’est les 50 ans de mai 68. La jeunesse s’est révoltée, et les conditions se sont améliorées. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !!! « C’est La France ». Maintenant, on passe au choses sérieuses ! Dans le temps, on disait : vous n’aurez pas L’Alsace et La Lorraine ! La famille Le Pen en prend pour son grade. La fille ne vaut pas mieux que le père ! J’ai nommé Jean-Marie et sa bande de pourris ! « Halte Au Front » national est envoyé. Ni fascistes, ni intégristes ! Voici une chanson pour les enfants. Les petits sont invités sur scène pour « Petit Papa Noël ». Le groupe reçoit une ovation. Le temps de faire descendre tous les enfants, et voici « Les Vacances ». On augmente le tempo. Un enfant sur trois ne part jamais en vacances. Faut pas s’étonner qu’ils pètent les plombs. Le poète disait : la femme est l’avenir de l’homme. Quand on voit le sort qu’on lui réserve… c’est « Tous Les Jours ». Il en reste plus que 3… Faut penser aux autres, et partager… Le « Dernier Combat » est lancé. On va vous parler de la pire bande d’enculés du pays. Les patrons du CAC 40 ! La salle reprend en choeur sur « Les Patrons ». Celle-là, elle est pour les keupons. Keupon d’un jour, « Keupon Toujours » ! Allez, c’est une tradition… On l’a déjà jouée… On va la rejouer : « Camarade » ! Le public termine sur scène. Salut, et à bientôt ! Le groupe quitte la scène sous une belle ovation, après avoir mis une sacrée ambiance !

Les Sales Majestés 2018 (2)

Les Sales Majestés :

Yves à la guitare et au chant.
Fred à la guitare.
Jimmy à la batterie.
Jérôme à la basse.

Les Sales Majestés : Facebook / Twitter / InstagramSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

LES RAMONEURS DE MENHIRS

Le temps de faire les derniers réglages, et voilà Les Ramoneurs De Menhirs. Les balances ont été faites en direct, juste avant le concert. Bonsoir Toul ! Bonsoir La Lorraine ! Ce soir, on chante pour l’esprit sauvage de La Lorraine ! Et c’est parti pour quasiment une heure d’insoumission, de musique celtique et de punk. Loran communique pas mal entre les morceaux. L’esprit revendicatif est toujours là. Et plus que jamais ! Avec un ensemble flirtant entre le rock et la musique traditionnelle bretonne, la boîte à rythme et la guitare de Loran font mouche. Le groupe reçoit régulièrement une ovation. Le set est très rythmé. Le public apprécie et le fait savoir par ses applaudissements. Ce qui fait le lien entre La Bretagne et La Lorraine, c’est l’esprit punk rock ! C’est l’esprit d’insoumission ! Une reprise de Crass nous est offerte avec « Sucks ». Pour La Lorraine indépendante, équitable, libertaire et métissée !!! « BellARB » est alors envoyé. L’ambiance est aux slams et aux poings levés. Les épaules remuent. Un hommage est rendu à Schultz, amenant encore une ovation. Une spéciale dédicace à la lutte acharnée des anarchistes d’Athènes qui essaient de construire autre chose !

Les Ramoneurs De Menhirs 2018 (1)

Enfin libérés des mensonges de l’église, une spéciale dédicace encore à toutes nos sorcières ! Le public reconnait alors « Menez Daou ». Quel rythme ! Le public est aux anges ! Pour nos enfants, un traditionnel Bérurier Noir ! C’est « Vive Le Feu » qui nous est alors proposé. La salle est en ébullition et chante. Ce soir, La Lorraine est en feu ! Profitons des concerts avant que ce soit interdit ! Loran présente ensuite les musiciens. Tant qu’il y aura de l’amour entre nous, il y aura du punk rock ! Merci aux autres groupes, aux bénévoles, à l’organisation… Et merci à vous !!! Tous ensemble avec nos différences, c’est avec « Porcherie » de Bérurier Noir que le show se poursuit. La jeunesse emmerde le front national ! La jeunesse emmerde tous les nazis ! On ne compte même plus le nombre de personnes qui se font porter par la foule. Loran note le bon état esprit. Vous êtes chauds ! Le cri de guerre de La Lorraine en colère ! Voici « Oy ! Oy ! Oy ! ». Merci tout le monde pour la bonne énergie ! Encore un morceau, et on laisse la place aux Sheriff. Et c’est « La Blanche Hermine » qui vient clôturer ce show exceptionnel.

Les Ramoneurs De Menhirs 2018 (3)

Les Ramoneurs De Menhirs :

Éric Gorce à la bombarde, (biniou kozh) et chant.
Richard Bévillon au biniou kozh, bombarde et chant.
Gwénaël Kere au chant.
Loran à la guitare électrique, chant et boîte à rythmes.

Les Ramoneurs De Menhirs : Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

LES SHERIFF

Le public est chaud bouillant pour accueillir Les Sheriff. Bonsoir tout le monde ! On est Les Sheriff. On vient de Montpellier !!! « Arrête De Parler » lance le show. « Panik (à Daytona Beach) » est envoyé dans la foulée, avant de poursuivre « À Coup De Battes De Base-Ball ». L’accueil est chaleureux, et le public est en transe. Même si c’est dur pour nos articulations, « Pourvu Xa Dure » ! Une ovation est faite encore une fois, et Olivier nous annonce un morceau western : « Pendons-Les Haut Et Court » ! Les slams et les pogos ont envahi la salle. « À La Porte » est enchaîné dans la foulée. Gardez le sourire, ça aurait pu être pire ! « Ne Fais Pas Cette Tête-Là » est ainsi annoncé. Merci pour les choeurs !!! J’suis pas resté longtemps à l’école. J’suis pas resté longtemps au travail. J’suis qu’un « Bon À Rien » ! Loran, des Ramoneurs De Menhirs, fait une petite incursion et vient glisser une petite pensée pour Sullivan de Parabellum. Après avoir remercié le public, la formation montpelliéraine continue le show avec putain que « Ça Fait Mal », suivi de « Pour Le Meilleur Et Pour Le Pire ». Attention, on va vous faire un nouveau morceau ! Je l’ai écrit hier dans le camion, je le connais pas par coeur ! Olivier prend son petit papier et lance ce morceau testament, là où je suis né, à « Montpellier » !

Les Sheriff 2018 (1)

L’ambiance est torride, et c’est de la pure folie dans la fosse. « Je Suis Pas Menteur », mais pourtant j’me contredis tout le temps… Puis le moment est venu de réciter nos prières. C’est « Condamné À Brûler », et l’enchaînement est fait dans la foulée avec « Les 2 Doigts (Dans La Prise) ». C’est un show en forme de best-of qui nous est offert. « Que Pasa ? » nous amène ensuite à « Fanatique De Télé ». C’est celle qu’il me faut, y’a « Pas De Doute » ! Ce soir, la nuit sera courte, mais elle sera chaude « À La Chaleur Des Missiles » ! C’est avec « 3, 2, 1… Zéro » que le set se termine. Après avoir enchaîné les morceaux à la vitesse de l’éclair, le groupe remercie le public avant de quitter la scène. Merci ! Bonsoir ! A l’apogée du rock alternatif français dans les années 80, Les Sheriff ont marqué l’histoire en même temps que Bérurier Noir, Ludwig Von 88, Les Wampas, Les Satellites, OTH… Le groupe a dans son ADN la scène et le rock’n’roll joué pied au plancher. Il nous l’a encore démontré ce soir !

Les Sheriff 2018 (2)

Les Sheriff :

Olivier (Olivier Téna) au chant.
Fred (Frédéric Bessière) à la guitare.
Fab (Fabrice Albert-Birot) à la guitare.
Michel (Michel Conegero) à la basse.
Manu (Emmanuel Larnaud) à la batterie.

Les Sheriff : Facebook / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

CELKILT

Une petite intro annonce le début du show. Le son de la cornemuse se fait entendre, et la formation arrive sur scène au complet. En kilt, bien évidemment ! Salut Toul ! On s’appelle Celkilt ! Et c’est parti avec « Marchin On ». Ça fait plaisir d’être là ! Le public est invité à chanter plus fort, et « Sometimes I Care » est lancé à la cornemuse. Sur « Hey ! What’s Under Your Kilt ? », Titou Macfire a l’occasion de nous montrer qu’il ne porte rien en dessous. Un morceau hybride, un peu pop, un peu folk… nous est ensuite annoncé : « Gavotte Party / Whipping Reel / Motherjigger ». La salle accompagne ce morceau par un mouvement des bras. Le show se poursuit avec « I Gotta Run » et « Get The Hell Away ». Le son de la cornemuse et du violon résonnent haut et fort. Le public est invité à sauter.

Celkilt 2018 (2)

Avant de continuer avec « On  The Table », nous avons droit à une incursion de Loran, des Ramoneurs De Menhirs, qui vient nous raconter une petite blague et nous préciser qu’il a déjà 41 ans de concerts à son actif. Sur « ACDScotch », petit medley d’AC DC, Titou vient faire une petite virée dans la fosse. Le public en kilt est invité sur scène pour « Kilt Up ! ». Toute bonne chose ayant malheureusement une fin, le show se termine avec « Let Me Out », le groupe invitant le public à les rencontrer au merch pour discuter ou boire une bière. Fort du nouvel album sorti en 2017 (« Stand »), le groupe nous a offert une prestation survoltée.  De la ferveur et du punch !!! Une très belle soirée qui s’est poursuivie avec Los Tres Puntos que nous n’avons pas pu voir malheureusement, en raison de notre grand âge et de l’heure tardive… :)

Celkilt 2018 (3)

Celkilt :

Titou MacFire.
Loic MacWind.
Drik MacWater.
Ana MacFive.
Rems MacGround.

Celkilt : Facebook / TwitterYoutube / InstagramSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.