chez-paulette-2016Chez Paulette

Tagada Jones + Snap Border

Le 27 Janvier 2018 – Pagney Derrière Barine (54)

Notre avis :


Les jours se suivent et se ressemblent à Pagney Derrière Barine. C’était encore la foule des grands jours et la salle était noire de monde. Impressionnant de voir l’ambiance et l’effervescence qui régnaient Chez Paulette pour cette soirée proposée par East Summer Festival ! Une soirée qui affichait complet pour la venue de Tagada Jones et Snap Border. Un très grand moment encore une fois, avec du gros son, de la rage et de la sueur !

SNAP BORDER

La salle est plongée dans l’obscurité et une intro musicale annonce le début du show. Le batteur s’installe, commence à jouer, et le reste du groupe arrive à son tour. Le set est lancé avec « Regrets » et la puissance est déjà au rendez-vous. Bonsoir ! On s’appelle Snap Border ! Est-ce que vous êtes chauds ? « Unusual Gift » est ensuite envoyé, suivi de « Get Away ». Les 3 premiers morceaux qui ouvrent les festivités sont exactement les mêmes qui ouvrent l’album « Alternative Current Box ». Le groupe est ovationné. Merci ! Vous passez un bon début de soirée ? On aimerait vous entendre un peu plus ! La prochaine chanson s’appelle « Mary Sells ». Quelle puissance encore une fois et quelle énergie ! Un petit moment de douceur est proposé avec « Ghost », pour les personnes disparues qui ont marqué notre coeur... Merci ! Est-ce que ça va toujours ? On est ravi d’ouvrir pour Tagada Jones ! Faites un peu de bruit pour eux !!! « Drama » est alors envoyé.

Snap Border 2018

Après une nouvelle salve d’applaudissements, le show se poursuit avec « Sparkles On The Ground ». Le groupe assure le show. Ça saute, ça danse. Vraiment un très beau moment. Le public est aux anges et s’éclate. Il finit les bras en l’air. Ça va encore ? Vous êtes chauds pour les Tagada ?! Faites du bruit pour eux !!! « Draw Me The Borders » est envoyé avant de remercier la salle, toute l’équipe technique et le public. C’est la dernière pour nous ce soir… Et le pogo va se généraliser pour « On The Road ». Le groupe sera ovationné et quittera la scène après ce set tout en puissance. Snap Border nous a offert une très belle prestation. La voix grave et puissante de Franck se posant sur une musique dynamique et mélodique, l’ensemble est brut et énergique, aux confins du rock et le metal.

Snap Border 2018 (2)

Snap Border :

Franck au chant.
Chris à la batterie.
Yéyé à la guitare.
Eddy à la guitare.
Adam à la basse.

Snap Border : Facebook / Twitter / Youtube

Les photos de la soirée : ici.

TAGADA JONES

Le public attend patiemment et observe la mise en place du plateau. Une petite demi-heure est nécessaire pour installer et procéder aux derniers réglages. Les lumières finissent par s’éteindre. Le public crie et les premiers sons retentissement. Les logos s’illuminent et voici les protagonistes accueillis les bras en l’air. Les stroboscopes se mettent en route et nous voilà partis avec « Envers Et Contre Tous ». Le pogo est déjà lancé. Les bras sont levés et le public chante sur « Zéro De Conduite ». Les premiers slams font leur apparition. Sans aucun répit, « La Peste Et Le Choléra » est envoyé. C’est brut et efficace. Guitaristes et bassiste parcourent la scène et occupent pleinement l’espace. Bonsoir la Lorraine ! Comment allez vous ? Nico, qui a la crève, ne savait pas s’il allait pouvoir jouer ce soir. Il invite alors le public à le soutenir et à chanter avec lui. « Instinct Sauvage » vient poursuivre cette soirée de folie, et comme l’indique le morceau, c’est sauvage et ça ravit le public. Cette folle soirée se poursuit avec « Karim Et Juliette » et il n’y a pas de temps mort pour balancer « Tout Va Bien ».

Tagada Jones 2018 (2)

Ça va toujours les copains ? Celle- là s’appelle « Pas De Futur » ! La salle est en ébullition, et le moins qu’on l’on puisse dire, c’est qu’il fait très chaud. Ça danse, ça sue et ça dégouline. Les titres s’enchaînent : « Descente Aux Enfers », « Le Feu Aux Poudres » et « Pertes Et Fracas »… Ça va toujours ? La salle est comme possédée. Nous entendons alors une sirène qui annonce « Les Nerfs À Vif ». C’est la crise… Il va falloir être patient… « Vendetta » est enchaîné, et pour ceux qui sont tombés au Bataclan, c’est « Vendredi 13 » sur lequel s’organise un méga pogo. Pour Charlie Hebdo et la liberté d’expression : « Je Suis Démocratie » ! Le dernier morceau est un hymne contre le racisme : « Mort Aux Cons ». Le public chante et applaudit. Est-ce que vous êtes motivés pour chanter une dernière fois avec nous ? Le public reprend le la la la la la la la la la…. Merci bien les amis !!! Le groupe quitte le plateau et finit par revenir pour un medley de Parabellum. Tagada Jones nous a offert une soirée survoltée avec un public possédé. Merci ! Bonne fin de soirée et à la prochaine ! Une belle et chaude ambiance encore une fois Chez Paulette.

Tagada Jones 2018 (1)

Tagada Jones :

Niko au chant et guitare.
Stef à la guitare.
Waner à la basse.
Job à la batterie.

Tagada Jones : Facebook / Twitter / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.