915 KaffeLe 915 Kaffe

Sidilarsen + Dust In Mind

Le 19 Janvier 2018 – Nancy (54)

Notre avis :


Quelques semaines après avoir assisté à la mémorable prestation d’Aqme, nous étions de retour au 915 Kaffe pour un nouvel événement. La soirée proposait un mélange savamment dosé de rock, de metal et d’électro avec les toulousains de SIDILARSEN et les strasbourgeois de DUST IN MIND. 2 belles prestations avec 2 groupes qui ont su véhiculer une énergie puissamment positive et hautement contagieuse.

DUST IN MIND

Une petite intro musicale annonce l’arrivée de la formation alsacienne. Les protagonistes s’installent progressivement sur scène et lancent le set avec « Get Out », le titre qui ouvre l’album « Oblivion » sorti en 2017. Les fumigènes vont soudainement envahir la scène. « Spreading Disease » est envoyé dans la foulée. Le chant est partagé entre Jennifer et Damien. La première propose un chant mélodique alors que le second sévit avec un chant torturé et hurlant. Salut Nancy ! Comment ça va ?! On s’appelle Dust In Mind ! « Lullaby » vient alors poursuivre le show avec un accueil chaleureux du public. Merci ! Ça nous fait très plaisir d’être là ! Jennifer précisera que c’est la seconde fois qu’elle vient jouer à Nancy. La prochaine s’appelle « Never Look Back ». La maîtresse de cérémonie se dote d’un porte voix. Bassiste et guitariste échangent régulièrement leur place sur scène, passant alternativement de droite à gauche. Le groupe s’éclipse ensuite pour laisser Jennifer nous interpréter « Mrs Epilepsy » seule sur scène, assise sur un caisson, dans une ambiance lumineuse rouge tamisée.

Dust In Mind 2018

La formation fait son retour pour « I’m Different », un morceau plus énergique accompagné par les applaudissements. Guitares et basse sont levées pour lancer « Oblivion ». Les poings se lèvent également dans la salle et Dust In Mind reçoit une nouvelle ovation. Le côté metal indus résonne plus que jamais avec « Born To Fight ». Le batteur participe activement à la belle ambiance que nous avons ce soir et nous démontre la maîtrise de son art. Arborant tour à tour une casquette d’officier, une tenue de M. Loyal avec une cravache, Jennifer assure le show. Le très musclé « The Slave Of Man » est balancé amenant une nouvelle salve d’applaudissements. Merci les amis ! C’est déjà la dernière. Après, on peut aller boire un petit coup ensemble au merch… C’est avec « Coward » que Dust In Mind clôturera le set. Merci Nancy ! Merci tout le monde ! On se voit tout à l’heure ! Dust In Mind nous a offert une jolie prestation avec des riffs tranchants et agressifs. Un show percutant qui a su chauffer les esprits.

Dust In Mind :

Jennifer au chant.
Dam au chant et à la guitare.
Jack à la guitare.
Jackou à la batterie.
Xavier à la basse.

Dust In Mind : Facebook / Twitter / Instagram / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

SIDILARSEN

Le temps de changer le plateau, d’installer les instruments, de faire quelques petits réglages et c’est parti… Les lumières s’éteignent et les premiers sons retentissent. Les premières vidéos font également leur apparition. Les images font apparaître un oeil fermé qui va finir par s’ouvrir à l’arrivée des protagonistes. Le nom du groupe s’affiche sur les écrans. Le premier coup de batterie fait sursauter tout le monde et le groupe salue le public dès son entrée en scène. Bonsoir Nancy ! Le set est lancé avec « Retourner la France ». La salle crie, chante et danse dès le départ. C’est impressionnant ! Y’a t-il une chance de retourner La France ?!! Les paroles s’affichent sur les écrans et le groupe harangue la salle. Tout le monde les bras en l’air !!! Y’a t-il une chance de retourner Nancy ?!!! « Back To Basics » est envoyé dans la foulée et les premiers pogos apparaissent. Quelle ambiance et quel rythme ! Est-ce que tu veux du rock’n’roll ?!! « Spread It » vient poursuivre ce show démentiel. Le groupe est ovationné.

Sidilarsen 1 2018

Sidilarsen annonce ensuite une chanson plus ancienne, de 2005, extraite du 2ème album. C’est « A Qui Je Nuis Me Pardonne » et c’est chaud bouillant dans la salle. Le public est survolté et l’intensité ne baisse pas avec « Guerres À Vendre ». Bien au contraire ! Une ovation est faite une nouvelle fois. Est-ce que « Le Meilleur Est À Venir » Nancy ?!! La salle répond alors positivement en gueulant. Les poings sont levés et « Walls Of Shame » vient ajouter un peu plus de folie dans cette ambiance sensationnelle. La salle est séparée en 2 pour un méga pogo. Le groupe quitte soudainement la scène, à l’exception du batteur qui va nous offrir un joli solo. La frappe est puissante et efficace. L’ensemble de la formation revient ensuite pour « I Feel Fine » qui finit dans les fumigènes. Laisse-toi aller Nancy !!! Le très dansant « Dancefloor Bastards » finit la mise en transe. Ça va ?!! On n’est pas venu pour rien !!! Est-ce que tu en veux encore Nancy ?!! Est-ce que vous êtes prêts ?!!!

Sidilarsen 2018 (1)

La déferlante continue avec le percutant « On En Veut Encore ». Le public scande le nom du groupe tellement c’est bon ! Puis l’enchaînement est fait avec « Frapper La Terre ». Est-ce qu’il t’en reste un peu sous le capot ?!! Vous êtes chauds encore Nancy ou quoi ?!! Le tempo augmente encore et les bras sont en l’air pour « Fluidité ». Le groupe quitte alors la scène pour le traditionnel rappel. Le retour se fait avec « Comme On Vibre » et c’est de la folie encore une fois. Il y a bien longtemps que le groupe ne chante plus seul. La salle s’égosille quasiment de façon permanente. A notre grand regret, nous arrivons déjà à la fin du show avec « La Morale » et « Des Milliards » qui vient clôturer le set. Sidilarsen remerciera le 915 Kaffe, Guillaume de KDTS, les techniciens… Merci Nancy !!! Et merci à vous le public !!! Le groupe prendra une petite photo souvenir avant de quitter la scène en invitant le public à venir boire un coup. Un grand moment encore une fois, et quelle belle soirée !!!

Sidilarsen :

Didou au chant.
Sam à la batterie.
Viber au chant et à la guitare.
Benben à la guitare.
Fryzzzer à la basse.

Sidilarsen : Facebook / Twitter / Instagram / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.