L'Autre Canal logoL’Autre Canal

Meat Wave + Decibelles

Le 18 Janvier 2018 – Nancy (54)

Notre avis :


C’était la rentrée ce jeudi soir à L’Autre Canal, et des riffs ravageurs nous étaient proposés pour une soirée à décrasser les tympans. Au programme : le punk rock pêchu de MEAT WAVE, venu de Chicago pour une petite série de concerts en France. Fort de l’album « The Incessant » sorti en février 2017, le groupe nous a offert une sacrée prestation, tout comme DECIBELLES qui assurait la première partie.

DECIBELLES

A notre arrivée, le trio lyonnais est déjà sur scène, et les festivités ont déjà commencé. Une guirlande électrique entoure les pieds de micro, la batterie et les baffles. C’est « Glitter Sea » qui est joué lorsque nous entrons dans la salle. Le show se poursuit avec « Yeux Secs », un titre relevé et au refrain plutôt dense, extrait de l’album « Tight », sorti en mars 2017. L’accueil du public est des plus chaleureux, et nous l’entendons avec les applaudissements. Merci ! Le prochain morceau s’appelle « Witchy Babes ». C’est la première fois qu’on joue à Nancy, c’est super ! La batterie lance « Il Pleut Des Noix De Coco »,  l’occasion de nous démontrer toute la maîtrise de son art. Le jeu de percussions est costaud et impressionnant, appuyé par une basse et une guitare abrasives. L’enchaînement est fait avec « Tiny Little Fox », avec une rythmique rapide et au final percutant. Le prochain morceau s’appelle « Mess ». Ça cogne dur encore une fois, et « Sick As Shit » est envoyé. Bonsoir ! Il nous reste 2 morceaux, et on vous laisse avec Meat Wave ! « Sink Or Swim » et l’humour grinçant de « La Seum » viennent clôturer le set. Merci ! Le groupe quitte alors la scène au son de « Zou Bizou Bizou ». Le public a été séduit par cette prestation puissante, brute et électrisante. De la noisy pop jouée de façon efficace et nerveuse, le tout servi avec un chant vociféré dans les aigus. Un jeu sec et percutant, sans fioritures.

Decibelles 2018

Decibelles :

Sabrina au chant et à la guitare.
Fanny au chant et à la batterie.
Guillaume à la basse.

Decibelles : Facebook / Bandcamp / Instagram

Les photos de la soirée : ici.

MEAT WAVE

Le temps de changer le plateau, et le groupe prend possession de la scène. Nous ne le savons pas encore, mais une énorme claque va nous être infligée par l’imposante prestation qui va nous être offerte. Intense et impressionnante ! Encore sous le choc, nous avons du mal à nous en remettre. Ce set ahurissant est lancé avec « No Light » qui nous met d’emblée un premier uppercut. Quel punch les amis ! Le second coup va nous être donné avec « Cosmic Zoo » qui va nous mettre à terre. Le groupe va alors glisser quelques mots à l’attention du public. Merci ! Thank you to be here ! It’s our first time in your beautiful city ! C’est avec « The Incessant » que le show se poursuit, morceau qui a donné le nom de l’album sorti il y a à peu près un an. Il n’y a pas de temps mort, et Meat Wave ne laisse aucun répit au public abasourdi. Le groupe balance alors « At The Lake » et « NRA » avec une intensité et une tension qu’on a du mal à imaginer. Il faut le voir et l’entendre pour s’en rendre compte. Le public, scotché, prend une nouvelle rafale et se retrouve à nouveau sur le carreau. Après avoir salué et remercié DECIBELLES, c’est « To Be Swayed » qui est balancé. Toujours aussi tendus et racés, les morceaux s’enchaînent. « Leopard Print Jet Ski » et « Bad Man » viennent poursuivre ce tour de chant stupéfiant. Ça cogne dur, encore et toujours, et nous continuons avec « Run You Out », « Glass Teeth » et « Shame ». La tornade ravage tout sur son passage avec « Sunlight », « Sham King » et « Killing The Incessant ». Le groupe quitte alors soudainement et brièvement la scène, pour revenir avec « Delusion Moon ». A notre grand regret, nous arrivons déjà à la fin du show avec « Brother » qui clôture le set. Meat Wave remercie le public et quitte définitivement le plateau. Un set fougueux et décapant, avec un jeu de guitare incisif et une section rythmique intense. Un groupe à voir absolument !

Meat Wave 2018 (1)

Meat Wave :

Chris Sutter au chant et à la guitare.
Joe Gac à la basse.
Ryan Wizniak à la batterie.

Meat Wave : Facebook / Twitter / Bandcamp / Instagram / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.