cartonnerieLa Cartonnerie

Kreator + Vader + Dagoba

Le 12 Janvier 2018 – Reims (51)

Notre avis :


Nous trépignions depuis un bon moment et l’attendions avec impatience cette belle soirée. L’heure de la rentrée musicale a enfin sonné, et c’est à La Cartonnerie qu’avait lieu cet événement placé sous les auspices du trash metal. Une soirée proposée en partenariat avec Live Nation, avec au programme : Kreator et son Gods Of Violence Tour, emmenant dans son sillage Vader et Dagoba qui nous ont offert une très belle prestation.

DAGOBA

Les pieds de micro en forme de chaînes métalliques n’attendent plus que l’entrée en scène des protagonistes. Les premières déflagrations sont lancées avec « I, Reptile ». D’emblée, les poings sont levés dans la salle et les chevelures tournoient. Durant tout le show, Shawter ne cesse d’attiser l’excitation du public. Faites du bruit pour vous !!! Tous ensemble Reims !!! Un rythme fou s’est installé, et le public est invité à chanter et à lever les bras. Bonsoir les copains !!! Merci La Cartonnerie !!! Merci pour votre accueil !!! « The Man You’re Not » est envoyé dans la foulée. Guitariste et bassiste occupent parfaitement la scène et l’attention de l’auditoire. Le batteur excelle, faisant tournoyer ses baguettes. Shawter offre une prestation magistrale, haranguant la foule régulièrement. La prochaine s’appelle « Inner Sun » les copains !!! Les bras sont levés encore une fois au lancement de « When Winter… » et le premier pogo fait son apparition. Un circle pit s’organise également. Le temps de reprendre son souffle – il y aura très peu de répit – et c’est « The Sunset Curse » qui est envoyé à grand renfort de stroboscopes. Le groupe reçoit une belle ovation et remercie le public. Un circle pit est demandé pour « The White Guy (Suicide) » qui clôture le set. Nous avons eu droit à une très belle prestation, intense, et quelle belle ambiance pour lancer cette soirée ! Dagoba quittera la scène en remerciant une nouvelle fois la salle. Merci encore !!! On espère revenir très bientôt !!!

Dagoba 2018

Dagoba :

Shawter au chant.
Werther Ytier à la basse.
Nicolas Bastos à la batterie.
Ritch DM à la guitare.

Dagoba : Facebook / Twitter / Instagram / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

VADER

Les techniciens s’activent énergiquement pour mettre le plateau en place. Un pied de micro en forme de chaîne métallique fait son apparition, avec l’axe du micro qui est prolongé par une croix. Les instruments installés et réglés, la salle est alors plongée dans l’obscurité. Les premiers sons retentissent et les fumigènes envahissent la scène dans une ambiance lumineuse tamisée, passant du bleu au vert. Le groupe arrive tranquillement sur scène et échange quelques mots avec le public. Bonsoir Champagne !!! Ça va Reims ?!! Are you ready ?!! Le set est alors lancé avec « Dark Age » qui amène une belle ovation. L’univers diabolique de Vader s’installe et prend de l’ampleur. « Vicious Circle » est envoyé dans la foulée, suivi de « The Crucified Ones ». How are you doing tonight ?!! Le public répond en gueulant. L’accueil est des plus chaleureux. Les bras sont en l’air pour « The Final Massacre » et « Testimony ». Le jeu de batterie de James Stewart est impressionnant, offrant un roulement permanent. Chaque guitariste a l’occasion de nous faire une petite démonstration. Les solos de Marek Pajak et de Piotr Wiwczarek sont impressionnants de maîtrise. Tout comme la prestation de Tomasz Halicki à la basse. You want some more ?!! Les titres s’enchaînent avec « Chaos » qui nous ramène dans les années 90, « One Step To Salvation » et « Demon’s Wind ». Les pogos se multiplient pour le plus grand plaisir du groupe qui nous fait part de sa gratitude. Merci !!! Au revoir France !!! C’est avec  « Decapitated Saints » et « Breath Of Centuries » que le show se terminera. Vader a séduit le public qui finit les bras en l’air. Le groupe saluera la salle et quittera la scène sur une musique de Star Wars. Une très belle prestation des vétérans Polonais, souriants et enjoués. Et une grosse soirée qui montre que Vader demeure une valeur sûre du death metal !

Vader 2018

Vader :

Piotr « Peter » Wiwczarek au chant et à la guitare.
Marek « Spider » Pająk à la guitare.
Tomasz « Hal » Halicki à la basse.
James Stewart à la batterie.

Vader : Facebook / Twitter / Youtube / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

KREATOR

Le décor se dévoile peu à peu. Des panneaux en forme de vitraux sont mis en évidence. Une croix est au sol, située au pied de la batterie. Les lumières s’éteignent et des vidéos sont projetées sur les vitraux. Dans les fumigènes, le groupe débarque et lance les hostilités avec « Phantom Antichrist ». L’accueil du public est des plus chaleureux et la salle se retrouve les bras en l’air au lancement de « Hail To The Hordes ». Des photos de fans sont projetées sur les écrans lors de ce morceau. Le public claque des mains au lancement de « Army Of Storms » enchaînant avec « Enemy Of God ». Mille Petrozza sépare la salle en 2 pour organiser le pogo. Des cloches se font entendre et « Satan Is Real » est envoyé. Le groupe reçoit encore une belle ovation avant de continuer avec « Civilization Collapse ». Quelle ambiance mes amis ! On ne compte même plus le nombre de slams et le nombre de personnes qui se font porter jusqu’à la scène ! Ce show démentiel va se poursuivre avec « People Of The Lie ». Le frontman brandit un immense drapeau sur lequel nous pouvons lire « Flag Of Hate » qui fait hurler la salle. Des fumigènes sortent du sol pour « Phobia » et une petite musique douce annonce « Gods Of Violence ». Nous faisons alors un petit retour dans le temps avec « Total Death » pour revenir à « Endless Pain », le tout premier album sorti en 1985. Un circle pit est demandé pour l’occasion avant que « From Flood Into Fire » soit annoncé. Des images de flammes sont alors projetées pour illustrer ce morceau. Le groupe reçoit une belle ovation encore une fois.

Kreator 2018

Le maître de cérémonie communique régulièrement avec le public. You know what ?!! We are Kreator and you are « Hordes of Chaos » !!! C’est de la pure folie une nouvelle fois dans la fosse ! Les fumigènes jaillissent du sol pour « Violent Revolution », suivi de « Totalitarian Terror ». Le groupe quitte soudainement la scène après avoir lancé un good night ! Le rappel est soutenu et les allemands finissent par revenir avec « Fallen Brother ». Des photos de David Bowie, de Prince, de Lemmy Kilmister et d’autres artistes disparus sont projetées sur les écrans. 2 more songs ?!! « Betrayer » et « Pleasure To Kill » viennent clôturer le set avec les fumigènes. Merci beaucoup !!! Après avoir distribué mediators et baguettes, le groupe saluera le public avant de quitter la scène. Les patrons du thrash allemand nous ont offert un grand moment, comme d’habitude, avec des riffs incisifs. Un pur concentré d’énergie, enchaînant les morceaux de « Gods Of Violence » et des classiques sans temps mort. Du très bon !

Kreator 2 2018

Kreator :

Mille Petrozza à la guitare et au chant.
Sami Yli-Sirniö à la guitare.
Christian Giesler à la basse.
Ventor à la batterie.

Kreator : Facebook / Twitter / Instagram / Site Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.