Rockhal 2La Rockhal

Archive + One Sentence. Supervisor

Le 09 Novembre 2017 – Esch Sur Alzette (Lux)

Notre avis :


Un an après la parution de l’album « The False Foundation » et une longue tournée des festivals d’été, c’est en salle que le groupe poursuit actuellement sa route, de passage ce jeudi soir à La Rockhal. Avec ce 10ème opus relativement calme, Archive nous aura malgré tout proposé une performance déchaînée, hypnotique, et comme d’habitude surpuissante. En attendant, la première partie de soirée était assurée par One Sentence. Supervisor.

ONE SENTENCE. SUPERVISOR

Fort d’un nouvel album sorti en octobre 2016 sous le label Irascible Records, la formation originaire de Baden (en Suisse) aura eu l’occasion de nous présenter quelques extraits de cet opus intitulé Temporär Musik 1-13. Cet enregistrement est sorti de façon plutôt atypique, car le groupe avait choisi de publier gratuitement les six premières chansons avant de sortir cet album avec sept titres supplémentaires. A notre arrivée à La Rockhal, One Sentence. Supervisor avait déjà lancé la soirée et le groupe nous embarquera très rapidement dans son univers à l’ambiance « vacances », où le décor est composé d’un parasol planté au milieu de la scène, sous lequel sont installés le batteur et le bassiste tranquillement assis. Le pied de micro du chanteur fait quant à lui apparaître un ornement en lierre. La section rythmique basse-batterie tirera toujours plus loin le krautrock proposé par le groupe. Les morceaux qui composent le set feront la part belle à de longues phases instrumentales. L’ensemble proposé sera planant et envoûtant, empreint d’une pop aux hymnes psychédéliques. Les fans de Ride, DIIV ou Wild Nothing auront sans aucun doute apprécié ce moment. One Sentence. Supervisor aura reçu un bel accueil du public et le groupe quittera le plateau après avoir salué la salle et remercié Archive de façon chaleureuse.

One Sentence. Supervisor 2017

One Sentence. Supervisor :

Donat Kaufmann au chant et à la guitare.
Chen To à la guitare.
Koni à la basse.
Dominik Meuter à la batterie.

One Sentence. SupervisorFacebook / Twitter / Instagram / Soundcloud / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

ARCHIVE

Un rideau de cordes voilera la scène durant la toute première partie du show. Les premières projections et le logo du groupe feront leur apparition, alors que les protagonistes prendront possession de la scène. Les premiers sons retentiront, et Archive va nous offrir un magnifique visuel avec d’impressionnants jeux de lumière. Nous en prendrons plein les yeux et plein les oreilles ! C’est avec « Driving In Nails », extrait du nouvel album, que le set sera lancé. Après ce premier morceau qui aura duré presque 10 minutes, nous reviendrons en 2009 avec « Words On Signs », extrait de l’album « Controlling Crowd »s. « The False Foundation » sera à nouveau à l’honneur avec le très rythmé « Stay Tribal ». Ce dernier titre amènera d’ailleurs une très belle ovation, et le show se poursuivra avec les sonorités électroniques de « The False Foundation ». Le public reconnaîtra le fameux « Fuck You », et la projection en 3D du moment fera apparaître un parallélépipède. Le rideau de cordes finira par tomber et des éclats de verre seront alors projetés en image. Dave Pen lancera un « how are you doing ? », ce à quoi la foule répondra en criant. La salle chantera, et c’est ce morceau qui amènera la réaction la plus forte du public. C’est avec « Splinters » que nous continuerons, et un moment de douceur nous sera ensuite proposé avec « The Feeling Of Losing Everything ».

Archive 2017 (1)

Archive alternera ainsi les moments planants et d’autres plus prenants. Après une nouvelle salve d’applaudissements, « Baptism » nous sera ensuite proposé, et le public reconnaîtra « Empty Bottle ». Nous apprécierons la magie du moment qui se poursuivra avec « Blue Faces ». Les protagonistes quitteront alors la scène sous une ovation, pour revenir après un rappel chaleureux avec « Feel It » qui terminera de façon percutante. Une ovation suivra encore. Thank you very much ! Le public terminera les bras en l’air pour applaudir cette superbe prestation. Archive nous aura mis une belle claque ce soir, avec une ambiance débridée et oppressante, un spectacle de lumières éblouissant. Les écrans auront participé activement à l’immersion proposée par ce show majestueux, et Archive nous aura scotché avec ses compositions électro-rock expérimental.

Archive :

Darius Keeler aux claviers.
Danny Griffiths aux claviers, effets, samples, basse.
Dave Pen au chant et à la guitare.
Pollard Berrier au chant et à la guitare.
Maria Q au chant et aux chœurs.
Steve Barnard dit « Smiley » à la batterie.
Jonathan Noyce à la basse.

Archive : Facebook / Twitter / Instagram / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.