La Moutarde Me Monte Au Nez – Digitalement vôtre

2017 – 10 titres – 33:57
Label : La Moutarde / Believe
Style : Coq’n’roll, Atchoom pop
Origine : France,
Date de sortie de l’album : 15 septembre 2017

Notre avis :


Par Mike S.

Tous les 3 ou 4 ans, La Moutarde Me Monte Au Nez nous fait monter les larmes aux vieux, des larmes des joies bien sûr, car pas question pour ces drôles d’urluberlus de garder leur sérieux plus que 5 secondes. Un peu plus rapidement que d’habitude, le groupe revient deux ans après leur dernier opus, avec 10 nouvelles chansons.

Réunies dans l’album baptisé Digitalement Vôtre, ces chansons ont été réalisé par Jean-Baptiste Beurier (Alice et Møi) sur un vieil Atari, un appareil que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, mais qui justement apporte à La Moutarde, ce qu’il faut de vintage et de décaler, pour les maintenir dans la case OVNI du Rock et de la Pop 100% made in France et que le reste du monde entier nous envie avidement tant ils n’ont pas ça chez eux et qu’ils aimeraient bien l’avoir, puisque c’est bien connu, on veut toujours ce qu’on n’a pas ! Un rayon pas toujours facile à trouver chez votre disquaire, mais c’est aussi pour ça qu’ils ont appelé leur petit dernier Digitalement vôtre, – au delà de faire référence à une série dont les mêmes moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, non plus –  car bien que vintage, La Moutarde existe aussi en format MP3, et là pour le coup, pas besoin de chercher partout le rayon OVNI du Rock et de la Pop 100% made in France et que le reste du monde entier nous envie avidement tant ils n’ont pas ça chez eux et qu’ils aimeraient bien l’avoir, puisque c’est bien connu, on veut toujours ce qu’on n’a pas. Il suffit de taper La Moutarde sur Google Play, au hasard, mais ça marche aussi avec Deezer ou avec itunes et sans doute quelques autres, selon votre préférence.

Vous pourrez en profiter pour l’écouter avant de craquer dans une crise d’achat impulsif d’une création originale, folle et frénétique, à l’humour décalé, à la musique surannée, aux arrangements minimalistes, que vous pourrez apprécier dès le premier titre Bonjour, introduction éloquente, dont Les copains lui emboîte le chemin dans une vague de fraîcheur au doux parfum artificiel hollywood Chewing-gum. Dircab’ ne fera pas mieux avec ses envolées de synthétiseur Atari – encore lui – et appuyé de quelques lignes de basses et de guitares, mais nous plongera dans le « drôle » de milieu de la Politique, magnifique panier de crabe et haut-lieu du cynisme primaire. Car La Moutarde sait aussi faire passer des messages au milieu de ses délires. Mais point trop n’en faut, et des titres comme Ouh ouh , Pouf en toc ou encore Parisiens remettront la pitrerie et la pantalonnade au milieu du dessein burlesque de La Moutarde.

Dans la veine des Fatals Picards ou des Rois de la Suède, il y a aussi La Moutarde me monte au nez, sur qui il va bien falloir compter, à force de harcèlement discographique en forme de délires collectifs ! Pour assurer le coup, dans un ultime effort, le groupe nous envoie une bouteille… à la Terre, sorte de pastiche de Partenaire Particulier, qui rappelleront d’autres exercices du même genre et qui pourrait bien en amuser quelques uns ! Trop sérieux s’abstenir !

 


Site officiel / Facebook

Les autres chroniques de La Moutarde dans La Magic Box depuis 2007 : 
– C’est la crise !
– Ecole de Garçons
– Les âmes et les anges


Line-up :

Tracklist :
1. Bonjour – 1:29
2. Les copains – 4:37
3. Dircab’ – 2:59
4. Ouh ouh – 3:25
5. Marabout – 3:41
6. Le bonheur – 3:06
7. Pouf en toc – 3:05
8. À nos ruptures – 3:56
9. Parisiens – 3:34
10. Une bouteille à la terre – 4:06