THOT – Fleuve

2017 – 9 titres – 52’58
Label : Weyrd son records
Style : Post Rock
Origine : Belgique, Bruxelles
Date de sortie de l’album : 20 octobre 2017

Notre avis :


Par Mike S.

CThot, encore peu connu en France, forge depuis une dizaine au fond de son antre brusseloise une musique organique aux frontières du Rock, de la musique contemporaine et de l’Ambiant. Son nouvel album, baptisé Fleuve, n ‘échappe pas à cette descirption, essayant même d’élargir un peu plus son delta sinueux sur des contrées qu’on jugerait encore inexplorées.

Neuf nouvelles compositions constituent la matière brute de cet album, argile sonore que le groupe façonne à son envie, sans chercher à ressembler à quelque chose d’existant. Je serait bien en peine de vous donner un quelconque nom en guise de comparaison. Pourtant, les groupes ne manquent pas lorsqu’il s’agit de jouer les explorateurs du Rock, les pionniers les l’Ambiant, les découvreurs de trésors soniques.

Avec ce Fleuve, au parcours trouble et secret, on voyage, on s’arrête un instant, on contemple, et on repart. L’argile retourne sur le tour tonitruant du potier et Thot imagine une nouvelle forme sonore, plus complexe que la précédente, plus expressive aussi, mais toujours entre le noir et le gris foncé, comme à la grande époque du Post Rock des 90’s et du Rock industriel.

Véritablement déstabilisant dans ses premières écoutes, Fleuve se révèle peu à peu avec le temps. On imagine une photo dans un labo agressée par un révélateur chimique ou une caméra qui fait le point très lentement. C’est un peu ça Thot sur Duna, Vltva ou Rhone. Des titres au combien aussi énigmatiques que les textes et les partitions qu’ils illustrent pendant pas loin d’une heure durant. Si vous ajoutez à cela des images de clip à ne pas mettre devant tout les yeux (Odra), vous obtenez un objet unique, agressif et dérangeant. Mais n’est-ce que l’art est censé provoquer ? des sentiments, des sensations, des impressions. Thot y parvient sans conteste, avec perte et fracas.

La musique de Thor au travers de ce nouvel album est un brûlot d’imagination, une création sonore qui prend son sens à force d’écoute répétée. Laissez vous donc tenter ! Plongez dans cet abîme sans fond, sans chercher à vous retenir. Laissez vous porter vers une destination inconnue pour tout le monde.

 


Bandcamp / Facebook


Line-up :
Grégoire F. Thot

Tracklist :
1. Icauna 02:36
2. Odra 03:36
3. Vltava 04:01
4. Rhone 05:53
5. Rhein 07:32
6. Duna 07:44
7. Volga 03:37
8. Samara 04:44
9. Bosphore 13:10
10. Now’s The Only Time I Know (Fever Ray Cover – Bonus Track)