Dirty Work of Soul Brothers – Girls Ashes

2017 – 9 titres – 35’06
Label : Art Disto / L’Autre Distribution
Style : Rock garage
Origine : France, Grand Est, Nancy (54)
Date de sortie de l’album : 20 octobre 2017

Notre avis :


Par Mike S.

Trio orienté Rock garage aux influences 70’s bien marquées, Dirty Work of Soul Brothers nous arrivent avec un tout nouvel album au son brut, enregistré en prise live, comme on le faisait alors dans ces années insouciantes, où le fond primait sur la forme, où l’énergie s’imposait sur l’émotion, l’analogique ne rivalisait pas encore avec le numérique, et où les séances d’enregistrement ne dépassaient parfois pas plus de 72 heures. 

Bien venu dans le passé, un passé nostalgie où le son se propage librement, les instruments s’escriment et rivalisent dans des joutes infernales, les mots sont des uppercuts et où les samples et autre effets électroniques ont ravalé leur extrait de naissance. Avec Girls Ashes, le trio nous plonge ainsi 40 à 50 ans en arrière, avec des claviers vintage et des riffs de guitare érodés.

Trois ans après un premier opus, baptisé Electric Working, le groupe poursuit son travail de fossoyeurs du Rock’n’Roll, à moins que ce soit celui plus noble d’Archéologue d’un mode de vie et d’une époque passionnante pour les amateurs de Rock… Quoi qu’il en soit, DWOSB ne se contente pas de faire revivre une époque, il y apporte sa propre interprétation, notamment en balayer d’un revers de main les sons de guitares en tout genre, pour lui privilégier, ceux plus psychédéliques de claviers, joués par Romain et Polo, qui se partagent aussi les micros pour des vocaux qui fusionnent dans un magma sonore envoûtant. Ne reste plus à Fred d’assurer la cohésion de tout cela, en apporter le rythme épileptique de sa batterie.

A la folie des sons antiques et donc totalement modernes, s’y ajoutent des images de clip soignés, déjà remarqué sur leur premier album (Single Head) , et qu’on retrouve  celui de I don’t, ci-dessus, où t’entremêlent réalité et images d’animation, ou sur Bad Girl, qui nous replonge avec humour dans les années 60’s.

Avec ce nouvel album Girls Ashes, les trois Dirty Work of Soul Brothers s’emploient avec un véritable talent à nous redonner le goût d’une époque défunte, qui a pourtant encore beaucoup à nous apprendre. On se laisse docilement entraîner dans ce voyage initiatique jusqu’aux sources du Rock psychédélique, où l’on croise avec plaisir les fantômes des Animals, des Sands, des People, des Eccentrics… avec ce qu’il faut de recul pour lui donner un esprit singulier et finalement contemporain.

 


Bandcamp / Facebook


Line-up :
Romain : Claviers-Chant
Fred : Batterie
Polo Leblan : Claviers-Chant

Tracklist :
1. So Long 03:50
2. I Don’t 03:51
3. That’s What 04:30
4. Mesmerize 04:12
5. All The Days 03:57
6. Maria Station 03:56
7. Uncontrolled 03:57
8. Toxicide 03:39
9. Bad Girl 06:14