The Apartments – Fête foraine

2017 – 10 titres – 43’34
Label : Microcultures / Differ-Ant
Style : Folk Rock
Origine : Australie, Brisbane
Date de sortie de l’album : 17 novembre 2017
Réédition CD. Sortie pour la 1ère fois en Vinyle et numérique.

Notre avis :


Par Mike S.

20 ans après la première sortie de cet album, le label Microculture s’est attelé à rééditer fête foraine, le 4e opus de The Apartments, sorti originellement en 1996. Pour l’occasion, le label en profite pour le sortir en numérique, mais n’oublie pas non de lui donner les couleurs noires du vinyle pour la toute première fois. Un magnifique voyage acoustique dans le temps.  

Remasterisé par Don Bartley, déjà aux manoeuvres pour le disque original, cette nouvelle édition contient des photos inédites de Bleddyn Butcher, (longtemps photographe pour Nick Cave). Mais au delà du packaging et de l’édition en microsillon, il y a la matière, la musique imaginée par Peter Milton Walsh et ses comparses, une musique authentique qui n’avait besoin de nul artifice pour exister. On dit souvent que c’est dans les versions unplugged qu’on découvre la force d’une chanson ou d’un répertoire. Il en avait été ainsi avec les plus bruyantes compositions de Nirvana ou de Korn, se révélant aussi imposantes dans des versions dépouillées du MTV Unplugged. En marge de cette mode élitiste, The Apartments s’étaient essayé à l’exercice, en toute intimité, avec un micro pour la voix et pour le reste, une guitare acoustique ou un piano pour la mélodie, et une trompette pour la couleur et les émotions.

20 ans après, force est de constater qu’on redécouvre ce travail avec un affect intact. Le disque n’a pas pris une ride, il est totalement intemporel, et pourrait très bien ressortir dans 20 ans, puis 20 ans encore après, sans jamais perde de sa force émotionnelle. Les titres s’égrainent un à un et on en tire à chaque fois le même émoi, les même vibrations, les good vibrations, que Brian Wilson transmettait dans sa musique dans les 60’s et que The Apartments, dans un registre différent, parvenaient à provoquer dans les 90’s, et aujourd’hui encore.

Pas besoin de faire tout un tintamarre pour capter l’attention et faire passer une idée, un sentiment. 3 notes de trompettes peuvent parfois suffire. Avec fête foraine, The Apartments avait vu juste. Et ce temps qui n’a pas de prise sur cette bande son en est la preuve. Le disque avait acquis une forme de mysticisme fantomatique, en étant introuvable, jusqu’à demander s’il avait bien existé un jour… Mais grâce à une poignée de fans et d’archéologues de cet art mineur, Fête foraine retrouve une existence physique et devrait entretenir son image de disque légendaire.


Site officiel / Facebook


Line-up :
Peter Milton Walsh
Eliot Fish
Amanda Brown
Christine Jane
George Bibicos

Tracklist :
1- What’s The Morning For?
2- Knowing You Were Loved
3- Not Every Clown Can Be In The Circus
4- On Every Corner
5- Great Fool
6- Sunset Hotel
7- End Of Some Fear
8- Thank You For Making Me Beg
9- Things You’ll Keep
10- Paint The Days White

Discographie : 

  • 1985 : The Evening Visits…and Stays For Years (Rough Trade)
  • 1992 : Drift (New Rose)
  • 1995 : A Life Full of Farewells (Hot)
  • 1996 : Fête Foraine (Hot)
  • 1997 : Apart (Hot)
  • 2013 : 7 Songs (Talitres)
  • 2015 : No Song, No Spell, No Madrigal (Riley Records / Microcultures)