L'Autre Canal logoL’Autre Canal

Marillion

Le 06 Octobre 2017 – Nancy (54)

Notre avis :


Les légendes britanniques du rock progressif étaient de passage ce vendredi soir à L’Autre Canal. Avec seulement deux dates prévues en France cet automne, Marillion faisait escale à Nancy et aura ravi les fans de la première heure !

MARILLION

Fort du nouvel album intitulé « F E A R » (le 18ème !), sorti l’année dernière, Marillion était donc de passage à L’Autre Canal pour le présenter dans son intégralité. Devant un parterre plein à craquer, les lumières s’éteindront pour laisser place à une projection vidéo qui nous accompagnera tout au long de la soirée. Les protagonistes prendront possession de la scène sous les applaudissements et lanceront le show avec « El Dorado » sous ses 5 composantes : « I. Long-Shadowed Sun », « II. The Gold », « III. Demolished Lives », « IV. F E A R » et « V. The Grandchildren Of Apes ». Avec « Living in F E A R », Marillion nous enverra un message de paix avant de nous proposer « The Leavers », décliné également en 5 parties : « I. Wake Up In Music », « II. The Remainers », « III. Vapour Trails In The Sky », « IV. The Jumble Of Days » et « V. One Tonight ». Steve Hogarth s’essaiera à quelques mots en français entre chaque ovation. La prochaine chanson s’appelle « White Paper », a song for men and women...  Steve Rothery nous offrira pour l’occasion une belle démonstration de guitare à double manche.

Marillion 1

Steve Hogarth changera de tenue à plusieurs reprises durant ce set. Avec beaucoup d’humour, il annoncera être accoutré d’une veste Jean-Paul Gaultier pour une chanson for very rich people. Nous aurons alors droit à un manifeste contre l’ultra-libéralisme et la société actuelle avec « The New Kings » en 4 déclinaisons : « I. Fuck Everyone And Run », « II. Russia’s Locked Doors », « III. A Scary Sky » et « IV. Why Is Nothing Ever True? ». Marillion recevra une ovation, puis le show se poursuivra avec « Go ! » et « Afraid Of Sunlight ». « The Great Escape » sera alors annoncé après une nouvelle salve d’applaudissements. Nous continuerons alors avec a drinking song : « Easter », lancé à la guitare acoustique. Après de nouveaux applaudissements nourris, « Man Of A Thousand Faces » sera envoyé avec les claquements de mains du public. Nous arriverons alors à l’heure du rappel, et le groupe quittera la scène pour revenir après un rappel chaleureux avec « Waiting To Happen ». C’est avec « Neverland » que Marillion clôturera cette belle soirée.

Marillion 2

A l’issue d’un show qui aura duré un peu plus de 2 heures, le groupe quittera définitivement la scène sous une belle ovation. Marillion nous aura offert son rock expérimental avec de belles mélodies et de jolies émotions. Nous aurons eu droit à des parties de guitare(s) enchanteresses de Steve Rothery, sans oublier les  indispensables claviers de Mark Kelly, et la batterie d’une précision métronomique de Ian Mosley, invisible derrière ses fûts, mais très présent. Le sémillant bassiste, Pete Trewavas, également bien mis en avant, se sera déplacé régulièrement sur le côté gauche de la scène. Marillion aura une nouvelle fois confirmé sa relation toute particulière avec le public, à la fois proche et intime.

Marillion 3

Marillion :

Steve Hogarth
Steve Rothery
Mark Kelly
Ian Mosley
Pete Trewavas

Marillion : Facebook / Twitter / Instagram / YoutubeSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Fabrice A.