Rockhal 2La Rockhal

Ghost + Zombi

Le 04 Avril 2017 – Esch Sur Alzette (Lux)

Notre avis :


Dans le cadre de leur tournée Popestar, les Suédois de Ghost faisaient une escale ce mardi soir à La Rockhal pour nous présenter des psaumes issus de leur EP « Popestar » et de l’album intitulé « Meliora ». Au programme de cette soirée, du doom metal et du rock gothique, avec une première partie assurée par Zombi.

ZOMBI

Originaire de Pittsburgh, Zombi est un duo instrumental composé de Steve Moore, aux claviers et à la basse, et d’Antony Paterra à la batterie. Les protagonistes s’installent sur scène et lancent quelques mots. Hello ! We are Zombi, from Pennsylvania ! Le groupe évolue dans le rock progressif et l’électronique instrumental. Sur un fond prédominant de batterie, les morceaux instrumentaux vont s’enchaîner, accompagnés des synthétiseurs et de la basse. Zombi nous a proposé pour ce début de soirée du krautrock pur jus et du space rock dont les morceaux sont issus des 5 albums qui composent leur actif : Cosmos (2004), Surface To Air (2006), Spirit Animal (2009), Escape Velocity (2011) et Shape Shift (2015).

Zombi

Zombi : Facebook / TwitterBandcamp / Youtube / Tumblr

Les photos de la soirée : ici.

GHOST

C’est un groupe totalement atypique qui se produisait ce soir à La Rockhal. Une véritable curiosité ! Originaire de  Suède, Ghost évolue dans le doom metal et le rock gothique. Mené par Papa Emeritus III au chant, ce dernier apparaît dans une tenue de pape sataniste, le visage peint en noir et blanc. Les musiciens portent un masque argenté, et tous sont vêtus de noir. En attendant le show, une petite musique d’ambiance avec des chants grégoriens nous est proposée. La scène est alors plongée dans l’obscurité. Un fond lumineux rouge met en évidence le décor représentant des vitraux. Les musiciens arrivent progressivement, et Papa Emeritus III apparaît dans une nuage de fumée. Le show est lancé avec « Square Hammer », avec des guitares incisives et une batterie puissante. Les bras se lèvent, le public reprend en choeur, et nous poursuivons le show avec « From The Pinnacle To The Pit » qui amène une belle ovation. 

Ghost 2017 7

Le public est invité à claquer des mains sur « Secular Haze », et Papa Emeritus III se dote d’un encensoir pour « Con Clavi Con Dio ». Une ovation suit une nouvelle fois. Good evening ! How are you doing ? I hope you are fine ! Le Pape est plutôt loquace et communique régulièrement avec le public. Des soeurs nous sont présentées et font une brève apparition sur scène. « Per Aspera Ad Inferi » est alors proposé, suivi de « Body And Blood » et « Devil Church ». Le concert prend ensuite une nouvelle tournure avec Papa Emeritus III qui enlève sa tenue, troquant son aube et sa tiare pour une redingote. Le maquillage noir et blanc sur le visage est toujours présent, et ce changement de costume entraîne également un changement d’attitude. Papa Emeritus III quitte son poste Papal pour devenir LE chanteur du groupe qu’il va mener dans cette deuxième partie du set.

Ghost 2017 3

C’est avec « Cirice » que le show se poursuit. Après une nouvelle salve d’applaudissements, le public reconnaît « Year Zero » qui termine avec de nombreux fumigènes. Les Suédois enchaînent alors avec « He Is » et « Absolution ». Do you want an heavy song ? « Mummy Dust » est envoyé et termine avec les canons à confettis. Une nouvelle salve d’applaudissements et « Ghuleh/Zombie Queen » est lancé au clavier. La salle a les bras en l’air pour « Ritual ». Merci beaucoup Luxembourg ! Le groupe est ovationné.  C’est avec « Monstrance Clock », un hymne à l’orgasme féminin, que nous terminons cette belle soirée. Un set envoûtant, fascinant et original, cultivant le mystère sur l’identité de ses membres !

Ghost 2017 2

Ghost : Facebook / TwitterSite Officiel

Les photos de la soirée : ici.

Photos : Dimitri D.