rokia05201602ROKIA TRAORE
en concert

Date : 26.05.2016
Salle : La Nouvelle Vague
Lieu : Bretagne, Saint-Malo (35)

.

Notre avis :


Par Mike S.

Pas de première partie ce soir. On entre dans le vif du sujet. Rokia monte sur scène, pieds-nus, ses musiciens l’accompagnent, un batteur, un bassiste, un guitariste, une choriste et Mamah Diabaté, un joueur de N’Goni, sorte de guitare traditionnelle malienne. C’est d’ailleurs ce qui surprend au premier abord. On s’attendait à des renforts de balafon, karignan, djembé et autres yabara… Mais le dernier album de la chanteuse malienne de 42 ans, baptisé Né So (chez moi), aborde des sujets qui ont des conséquences autant en Afrique qu’en Europe. Alors les instruments occidentaux prennent le pas sur les traditionnels…

Né So est un témoignage d’une Malienne revenue au pays pour le voir se déchirer et basculer dans la guerre. Elle qui a pu goûter à la paix des mondes occidentaux est forcée de replonger dans cette dure réalité à Bamako. En concert, cette expérience douloureuse est transmise par des titres forts, comme Né So, longue litanie, scandée en fin de concert, sur ces Millions de réfugiés, ces populations déplacées qui ont dû tout laisser derrière eux. Mais ça passe aussi par d’autres titres, à contre-pied, comme pour conjurer le sort et faire ressortir la beauté de son continent avec Beautiful Africa (extrait de son précédent album) ou Zen (de celui d’avant).

rokia01

De son dernier album, la chanteuse extrait la quasi totalité des chansons, qu’elle réinterprète, transforme, allonge à l’envie, pour installer cette atmosphère particulière, totalement dépaysante, portée à chaque titre, par une ligne de basse, omniprésente, et entremêlée des accords de guitare, tout aussi graves.

A certains moment, les rythmes s’accélèrent et la chanteur ou sa choriste en profitent à exécuter quelques pas de danses traditionnelles, pour le plus grand plaisir du public. Le concert prend alors 1000 couleurs et 1000 parfums du berceau de l’humanité. On assiste à plus qu’un concert. On voyage littéralement ! On est transporté ! Les 300 spectateurs suivent les rythmes de Amour, Obiké ou encore le superbe Kenia avec un déhanchement de plus en plus prononcé. Difficile de resister à cette invitation à la danse !

rokia-traore-2016-02

Le concert s’allonge encore et encore, malgré les 12 petits titres qui s’affichaient sur la setlist en début de concert. Chaque titre est un prétexte à un solo de guitare, à une danse, à la présentation des musiciens, et plus rarement à quelques mots de la chanteuse qui n’interviendra que pour ouvrir et fermer le spectacle et dire sa joie de jouer, de chanter et de vivre de sa musique, en remerciant chaleureusement le public de la soutenir en étant présent ce soir.

rokia-traore-2016-08jpg

La salle était loin d’être remplie ce soir, mais la chaleur et la bonne humeur qui s’en dégageaient ont créé un moment d’exception, ce soir, dans la Cité corsaire ! Un grand souvenir gravé dans nos mémoires comme ce le fut avec des gens comme Bashung, Calvin Russel ou encore Manu Dibango !

Photos : Davskull & Mike S.


ne-so-2016

 

Rokia Traoré – Né So (2016)

Facebook

Site officiel

 


Setlist du concert :

rokia-traore-setlist-2016