La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Articles archivés

Gaetan Roussel + Christine - La Nouvelle Vague - Saint Malo (35) - 15/11/13 - 2013-12-03 17:16:02

GAETAN ROUSSEL
+ CHRISTINE & THE QUEENS


Concert à La Nouvelle Vague
Saint-Malo (35)

15 novembre 2013

Grand écart entre le Rap urbain d’I AM d’il y a 8 jours, et la French Pop de Gaetan Roussel de cette semaine à la Nouvelle Vague de Saint Malo… A l’inverse de la semaine derniere, une premiere partie est prévue. Christine & The Queens. Une invitation (…) en quelque sorte, elle suit Gaetan sur plusieurs dates à travers la France. Une affiche bien étoffée donc, mais une salle pas tout à fait remplie, cette fois. Environ 650 personnes. Il faut dire que Gaetan Roussel ne fait pas salle comble à chacune de ses dates, ces temps-ci. La crise ? Un second album solo pas si abordable que ça ? Sans doute un peu des deux. Le public présent, lui, n’a certainement pas regretté d’avoir acheté son billet, le spectacle de ce soir ayant été de toute beauté !

Mais avant de vous en dire plus, c’est avec Christine & The Queens que nous débutons ce reportage. Une jeune femme monte sur scène. Seule. « Bonsoir, nous sommes Christine & The Queens. ». Nous ? qui Nous ? La musique débute sur un beat electro. Mais pas le moindre musicien à l’horizon. Et puis, entrent sur scène, deux danseurs, habillés de collants noirs, micros à la main. S’ensuit une chorégraphie langoureuse avec la chanteuse. Un son électro pop, parfois plus rock. Le répertoire de la chanteuse n’est pas encore tres étoffé, un album devrait bientôt sortir. En attendant, il mélange ses propres titres, et des reprises. Parmi celles-ci, il y a une reprise de Bashung. Dans une version plus intimiste que l’originale, Osez Joséphine nous transporte dans un monde de rêve, l’espace d’un instant. Une seconde reprise, aussitôt derriere, cette fois, j’ai eu plus de mal à la retrouver… le refrain a dû me trotter dans la tête pendant le reste de la soirée… « Te chercher partout, un peu n'importe où, peut-être à Paris,à Neuilly,à Passy,à Lagny, à Bondy,à Grigny,à Parly,à Nancy… ». Et c’est enfin revenu, avec surprise. William Sheller et ses Photos Souvenirs. Pas tres habitué à entendre ses chansons reprises par d’autres. Surtout dans ce registre pop rock electro. Mais le résultat était assez sobre, l’auteur ne devrait pas s’en offusquer… A 25 ans, la jeune nantaise devrait bientôt faire parler d’elle. Elle a signé en 2012 un contrat sur le label Because, et apres un 3e EP remarqué (Nuit 17 à 52) et un Prix Découverte du Printemps de Bourges, elle devrait enregistrer un album LP et étoffer son set tres rapidement. Peut etre avec de vrais musiciens ??

De vrais musiciens, il en est question, ensuite, avec l’arrivée de Gaetan Roussel sur scène, accompagné de 5 musiciens et 2 choristes (dont France Cartigny ?!?). Sans parler de la myriade de techniciens, tapis dans l’ombre, et que le chanteur présentera, un à un, en fin de concert, sous les applaudissements des spectateurs.
Mais commençons par le commencement. C'est d'ailleurs par le début.. de son nouvel album que Gaetan choisit de démarrer son concert, sur des chapeaux de roues. C'est quasiment par trois tubes du nouvel album que le concert commence : La simplicité, Eolienne et Orpailleur. Impressionnant et surprenant ! Passé ce flot de rythme rapide et de refrains entêtants, Gaetan Roussel semble ainsi être entré dans le concert par la grande porte, comme pour se sentir plus à l'aise, pour convaincre le public, pourtant déjà conquis.

Passé ces trois titres, les tubes continuent à tomber, avec Dis moi encore que tu m'aimes. Mais cette fois, le tempo a diminué. Et les surprises visuelles commencent. Un grand rideau vient s'abattre entre le groupe et le public. Façon Filet de pêche, de sorte que l'on distingue encore le groupe. Et débute alors un jeu de lumiere et d'images en 3D. L'ombre d'une femme qui vient danse autour du chanteur, des poisson exotiques, qui se promène au dessus des premiers rangs du public et parmi les musiciens, une grande toile d'araignée électrique bleue, qui envahit toute la scène, avant de se transformer en une nuée... Face aux étoiles. Le tampo diminue encore avec we will be strong, et les effets 3D doublent d'intensité, le logo du nouvel album nous hypnotise, relayé par des formes géométriques rouge vif, qui entourent Gaetan, qui semble alors seul sur scène dans la quasi obscurité qui l'entoure.

 

Ne souhaitant pas mélanger ses anciennes vie, au sein de Louise Attaque et Tarmac, avec sa nouvelle discographie, la setlist composée de titres des deux albums solo, s'etoffe de reprises. La premiere, ce soir, est une chanson écrite par Alain Bashung et Serge Gainsbourg, qu'il salue à la fin du titre. J'envisage, un titre du début des années 80. Les chansons s'enchainent finalement sur un rythme effrêné, tant et si bien, que l'on a pas le temps de s'en rendre compte que l'on nous annonce déjà le dernier titre. Ce n'est en fait que le 15e... (comparé aux 43 titres d'I Am, la semaine derniere, c'est en effet, un peu court.
Et comme pour nous décourager de demander une second rappel, Gaetan Roussel choisit deux titres, Road to Nowhere, la seconde reprise de la soirée et toujours des années 80's, des Talking Heads (déjà reprise par Indochine), et La Barbarie, tres beau titre du dernier album, mais terriblement calme, quasiment acoustique ! Baissé de rideau, merci d'être venu. Circulez ! De plus, à la sortie, il n'est pas prévu de vente de disques et t-shirts, et encore moins de séance de dédicaces... On part donc sur une pointe de déception, malgré la qualité technique et artistique indeniable de cette soirée.

Photos: Mike S.
Plus d’infos :
Site official Christine & the queens Site officiel de Gaetan Roussel

Mike S.


Retour à la liste des archives
 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox